Je démêle votre sac de nœuds !

« Je ne sais pas pourquoi je viens »

« Je n’ai même pas de question à poser, je ne sais pas quoi dire. »

Me voilà bien avancé ! 🙂

La personne vient en session mais n’a pas de demande précise, pas de question, pas de situation particulière … à première vue.

« Je ne sais pas, j’avais le sentiment qu’il fallait qu’on se parle. »

Ok, généralement, c’est qu’il y a un appel.

Ce que je cherche alors, c’est le petit fil qui dépasse d’en dessous la porte.

C’est un point de départ, une accroche, quelque chose à laquelle s’agripper, même si c’est un faux problème … parce qu’on finit toujours par aller toucher ce qui coince vraiment.

Et une fois qu’on commence à tirer sur ce petit fil qui dépasse, c’est toute la pelote qui vient et tout ce qui est emmêlé dedans.

Puis ça bloque parfois, ça coince derrière la porte, on tire un peu plus pour voir mais ça ne vient pas.

On tourne un peu en rond quelques minutes, comme si la personne était timide, c’est généralement que le vrai point de blocage est derrière la porte.

Mais la confiance installée fait que la porte s’ouvre.

Et on commence à voir le gros tas de nœuds qui coinçait derrière.

La personne me le montre tant bien que mal, en le tournant délicatement dans un sens et dans un autre, presque gênée de me le montrer ainsi, remarquant déjà qu’il y a des choses qui n’ont rien à faire là et qui sont coincées dedans.

Comme un collier complètement emmêlé, un collier avec de tous petits maillons qui se bloquent les uns les autres. Envoyez-les moi, j’adore les démêler ! 🙂

Après avoir fait le tour, je propose qu’on se retrousse les manches et qu’on attaque quelque part.

Je pars d’un fil qui dépasse et je l’étale, je le déroule, je montre avec quoi il est emmêlé : des croyances, des pensées, des émotions, …

Petit à petit, on étale les nœuds devant nous et on démêle une à une les petits maillons coincés, on fait passer une boucle dans une autre, et ainsi de suite, et petit à petit les nœuds se défont.

Parfois, il y a des cheveux coincés dans le collier, ça n’a rien à faire là et quand on les enlève, toute une partie se débloque.

Au fur et à mesure qu’on démêle, tout devient beaucoup plus clair et compréhensible.

« Tout ce que tu me dis, Jean-Philippe, je le savais, mais là, j’ai enfin compris ! ».

Et surtout, une fois que c’est démêlé, on voit la direction que ça prend, on voit les points communs, les connexions, et l’enchaînement des choses. La direction de vie devient plus clair.

La clarté engendre la clarté !

« En fait, c’est simple ! »

Bah oui, les principes de la Vie sont plutôt simples, c’est juste parce qu’on emmêle tout que ça devient compliqué !

En groupe, c’est la même chose, chacun vient avec son sac de nœuds, pour un sujet donné.

Je prends le sac de nœuds d’une personne et je le démêle devant les autres, de cette manière les autres peuvent démêler le leur aussi en même temps !

On avance donc tous ensemble à démêler le sac de nœuds des uns et des autres !

Si ça vous parle, si cela résonne pour vous, suivez les liens ci-dessous.

-Jean-Philippe


Laisser un commentaire

Résoudre : *
21 × 15 =