La créativité comme issue de secours du mental

Je sors d’une journée de travail très technique, de gestion de mes sites web.

Maintenance, sauvegarde, nettoyage, mise à jour, …

C’est tout un aspect de mon ancien métier, de mon ancienne vie, des souvenirs remontent, des réflexes, …

Une partie de moi trouve ça fun de remettre les mains dans le cambouis !

C’est facile, c’est automatique, des lignes de code, un peu de gymnastique intellectuelle …

Et puis, la fin de la journée arrive, et je me sens vide.

J’ai l’impression de tourner en rond.

J’ai l’impression d’être à l’étroit dans ma tête, d’être frustré dans ma réflexion.

Comme si je pouvais ne plus utiliser que 5 mots pour m’exprimer !

Trop d’écran ? trop dans le mental ?

Je ne sais pas.

J’essaie de me concentrer sur comment je me sens mais mon mental est agité.

J’ai l’impression d’être en surchauffe, comme un prisonnier sous pression sur le point d’exploser de rage.

Je ne comprends pas.

Du cerveau gauche au cerveau droit

Je quitte l’ordinateur, je prends une feuille de brouillon et un stylo et je m’installe sur mon lit.

Et si je dessinais comment je me sens, ici et maintenant ?

L’image d’une spirale me vient, j’ajoute un point à l’intérieur et elle s’ouvre sur un ciel étoilé.

Mon dessin est rudimentaire mais ça me suffit.

Mon mental revient à la charge sur ma capacité à dessiner … mais je garde la main.

Comment est-ce que j’aimerais me sentir ?

Un peu plus bas sur la page, je dessine ce ciel étoilé et ce point, qui me représente, qui s’aventure dedans, libre et avec de l’espace.

Je trace ensuite des pointillés entre les deux dessins pour faire le lien, faire un chemin entre les deux.

Comment je fais pour passer de l’un à l’autre ?

J’ai « amour » qui me vient, je commence à dessiner un cœur.

Mon mental revient à la charge : cet « amour » va faire fondre les parois de la spirale … non en fait, il va me soulever en dehors …

Je sens que ce n’est pas juste, que ce n’est pas ça.

Puis l’image de la spirale qui se déroule doucement sous l’effet de cet amour me vient.

Je dessine tant bien que mal cette spirale qui se déroule.

Je prends quelques instants pour affiner un peu le dessin, le peaufiner.

Je me sens déjà mieux.

Retour au cerveau gauche

Je commence à comprendre qu’en envoyant de l’amour à cette situation, le chemin va s’ouvrir devant moi, que je n’ai qu’à apprécier le processus pour qu’il se déroule le plus sereinement possible.

Qu’aujourd’hui, j’ai l’impression d’être bloqué mais que le chemin existe, que j’ai besoin de faire confiance et de continuer à avancer, un pas après l’autre.

Et puis une prise de conscience.

Je regarde ce dessin et je me rends compte que jamais je ne dessine … et pourtant, à quel point cela peut être utile !

Je prends conscience que ma créativité ne s’exprime que trop rarement.

Ce qui ne manque pas de faire réagir mon ego qui me dit que j’écris des articles quand même ! 🙂

Certes, j’écris des articles, mais c’est un style confortable, où j’explore très peu ma créativité.

Cet enfermement que je ressens, c’est parce que je reste dans mon mental, pas assez de fantaisie, pas assez ce côté créatif qui s’exprime d’une manière ou d’une autre.

Une partie de moi s’éveille avec une joie renouvelée.

Mon cerveau fait des connexions : le pouvoir de création en spiritualité, l’expert et l’artiste de Céline Joyce, et puis un livre qu’un ami m’a recommandé il y a un mois me revient.

Libérez votre créativité de Julia Cameron (The Artist’s Way).

Je me rappelle de notre discussion : écriture, créativité, intuition …

Je ressens le besoin de le lire … maintenant !?

Je commence l’introduction.

Et quelques pages plus loin, l’auteure utilise une métaphore pour le chemin de l’artiste.

Je vous le donne en mille : une spirale !

Je suis surpris et je souris à cette synchronicité :-).

Je sais que je suis sur le bon chemin.

Je continue à lire et je me rends compte que c’est exactement ce dont j’avais besoin à ce moment-là.

Que des choses que je « sais » déjà là-haut, dans ma tête, mais qui prennent un sens plus profond maintenant !

Ce que je retiens

Passer en mode créatif est une excellente manière de sortir du mental : dessiner mon problème m’a permis de sortir d’un dialogue intérieur sans issue.

Quand la joie revient, les synchronicités reviennent.

Sortir de mon dialogue intérieur m’a permis de remonter mon énergie et du coup, de reconnecter des idées entre elle et de suivre les signes qui se présentaient.

Enfin, j’ai pris conscience que la créativité était bien loin d’être au cœur de mes priorités, à tort !

Et mon énergie s’en ressent très clairement !

J’ai besoin d’explorer plus loin ce côté créatif et me pousser un peu plus dans cette direction.

Une question pour vous !

Suite à la lecture de cet article, est-ce que le sujet de la créativité pour appelle ?

Est-ce vous seriez intéressé-e d’explorer ça ensemble ?

Répondez-moi en commentaire !

Cela pourrait aider quelqu'un ? Partagez cet article ...

14 commentaires

  1. Oui cela me parle. J’essaie depuis quelque temps de trouver une activité créatrice. J’ai lu il y a plusieurs années « Libérez votre créativité » Je crois qu’il serait temps que je le relise. Merci!

  2. Bonjour Jean-Philippe j’ai toujours pensé que la créativité était nécessaire pour l’éducation d’un enfant ou pour le développement personnel. Elle permet la connexion avec soi-même et avec l’infini ou son âme ou Dieu comme vous voulez. Dans créativité j’entends ici plus la notion de creativité artistique, c’est dans ce sens que vous l’avez décrite je pense ceci dit à bien y réfléchir la créativité d’un projet technique reste de la créativité!

    Bref j’ai toujours pensé que la créativité aidait vraiment à se développer et à se sentir mieux avec soi-même comme une reconnexion c’est un peu comme une méditation mais avec une partie active de son âme avec la création.

  3. Bonjour Jean-Philippe
    Merci à ta plume créative pour commencer.
    Le sujet de la créativité est très intéressant et tellement infini.
    J’ai longtemps réduit la créativité à une activité artistique et je l’ai expérimentée par périodes dans: l’argile, la photo, le détournement d’objets du quotidien…
    Je pense maintenant que la créativité peut ( et doit ? ) s’exprimer dans tous les domaines du quotidien: préparer un repas, préparer ma classe ( je suis enseignante )… mais les habitudes, réflexes… font que j’oublie souvent de me servir de cette partie de moi pour créer une vie plus riche.
    Sujet à explorer donc
    Anne

  4. Oui Jean-Philippe…d’abord merci pour ton partage qui me permet de me sentir moins seule dans cet etat de prison que je ressens souvent….alors pourquoi pas essayer la creativite, le dessin, pour me comprendre et pour m’alleger aussi. Je suis donc partante pour te suivre…

  5. Hello !
    J’ai toujours ressenti la nécessité, le plaisir de créer. Photo, peinture, création textile, sculpture, écriture… j’ai toujours pratiqué une activité « créatrice ». C’est là où mon âme s’exprime le plus naturellement et, surtout, c’est là où mon mental se tait.
    Et lorsque l’égo semble vouloir s’inviter au processus avec ses « c’est moche ce que tu fais », « ça ressemble à rien », « tu perds ton temps »… je lui ris au nez ! La créativité telle que je la pratique n’a rien à voir avec une quelconque compétition.
    La créativité peut s’exprimer partout au quotidien : en cuisine avec un beau et bon gâteau, un bon repas, dans son jardin en disposant les fleurs, plantes, dans sa maison en soignant la déco, etc.
    La créativité est un excellent support pour se détacher de l’identité… 🙂
    Elle fait partie de ma vie depuis que je suis toute petite et m’a beaucoup appris sur « qui » je suis vraiment.
    Riche sujet !
    Anita

  6. Oui, c’est ca, 🙂 j’aime 😍 j’adore dessiner, peindre, faire de mes mains 💃 tout fait alors plus de sens dans ma vie 💌 merci de ce partage 🙏

  7. Quel bonheur de créer… Dessin couture cuisine, écriture… Tous les domaines me passionnent et me permettre de me vider la tête d’un trop plein et d’exprimer mon état du moment ! Alors oui à la créativité sous toutes ses formes sans compétition si ce n’est se dépasser par notre capacité de ressentir du bonheur à créer et à partager avec d’autres cette activité. Je suis sophrologue et je propose parfois à mes clients de se lâcher par le dessin ou la peinture sans objectif précis, si ce n’est de se faire plaisir et d’oser créer ! Merci Jean Philippe pour ce rappel et oui à la créativité de tous genres !

  8. créativité avec mon piano !!!
    le dessin, rarissime
    la musique, quasi quotidienne
    mais improvisation beaucoup trop rare … plus libre en impro vocale …
    donc … motivée
    merci muzikamikal JP
    Lîlâ bâ bogoni

  9. Bonjour Jean Philippe,
    Oui j’ai souvent pris conscience que de me sentir créative même un court instant met en joie un certain endroit au fond de moi ! Par contre trouver le créatif en moi sans avoir besoin d’une aide extérieure m’amuse beaucoup et même si ces moments sont trop rares à mon avis, je préfère toujours les découvrir par moi-même c’est plus excitant ! Mais merci quand même de proposer votre aide Jean Philippe !
    Bonne soirée

  10. Bon soir!
    La créativité, c’est « l’image-in-air » qui s’exprime!
    Que cela soit le dessin, la couture, la peinture, la cuisine, le jardinage, la musique, l’écriture, imaginer et raconter des histoires, danser, photographier etc… sans attente du résultat, juste créer pour le plaisir d’être soit à ce moment-là et de partager… ou pas! Retrouver son âme d’enfant, mettre en valeur ses dons, son talent, ses capacités!
    En partant de l’idée des « 21 jours d’abondance » de Deepak Chopra, une amie a imaginé, pendant le confinement les « 21 jours du génie créatif » avec un groupe de personnes de son entourage, adultes et enfants! Merveilleuse expérience pour toutes et tous! Des bijoux d’imagination, de sensibilité, de créativité, d’humour, venant du plus profond de l’être! Mon ressenti est que créer guéri… apaise… aligne et connecte directement à une dimension où tout est possible! Pour ma part, créer me permet d’exprimer ce que je suis vraiment. C’est un espace où je me sens libre, en paix et en accord avec ce que je suis vraiment! C’est le jeu, sans le « je ».
    Belle idée!
    Excellente soirée!
    Muriel

  11. Bonjour Jean-Philippe,

    MERCI pour ce partage passionnant.
    L’Art c’est la connexion à son Intériorité, à son Être profond, surprenant et Merveilleux, tellement riche de qui nous sommes…
    Belle journée à Vous,

  12. Bonjour,
    Merci pour cette lette qui résonne pour moi ce matin.
    « J’en peux plus de l’ordinateur ».
    Je suis Architecte. Ce métier très complet et complexe et nous demande essentiellement à utiliser notre rationalité, notre mental. Mais sa part créative qui devient de plus en plus pauvre est tellement belle.
    J’ai décidé ce matin même juste avant de vous lire d’engager un atelier d’initiation à l’Architecture.
    Et la raison d’être de cet atelier sera : la créativité. Appréhender l’Architecture par les ressentis, les émotions.
    Il y aura aussi une parti très rationnelle, mais que je souhaite amener par la créativité.
    L’idée de le faire me donne beaucoup de joie.
    Voilà, c’est juste pour partager.

  13. Bonjour Jean-Philippe
    Je travaille le verre, c’est magique vraiment et souvent le résultat est différent de ce que j’imaginais au départ , une création née de mon intuition alliée à la matière.
    Je retrouve mon regard d’enfant avide d’expériences pour qui tout est jeu et possible.
    C’est vrai, la créativité concerne tous les domaines de la vie et la rend rayonnante.
    Elisabeth

  14. Merci Jean-Philippe pour cette réflexion qui me rejoint. Créer est un besoin vital qui apporte de la joie et fait un bien immense. Je suis en train de lire le livre de Frédérick Lenoir: Le pouvoir de la joie qui aborde la joie et la grande satisfaction d’être créatif!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *