Intuition, mental : deux réalités qui se superposent

Souvent, la voix du mental et la voix de l’intuition se confondent, les idées fusent, les contre-idées, les arguments, les contre-arguments, c’est un débat qui démarre et qui ne s’arrête pas …

Il fait douter, il paralyse, il prend la tête au sens propre (soit vous vous prenez la tête avec les mains, soit vous avez carrément des maux de tête !) et au sens figuré.

Mais effectivement, le pire qui puisse arriver c’est de ne rien faire.

Car la vie s’arrête ainsi

Alors ?

Regardons les participants au débat.

L’intuition c’est l’élan du cœur, c’est ce qui cherche à nous faire grandir, c’est elle qui connaît le chemin vers la version la plus élevée de nous-même.

C’est elle qui donne envie aux enfants de marcher sur un muret ou bien de sauter dans une flaque d’eau.

Elle nous montre une réalité remplie de joie.

Le mental cherche à être utile, il veut réfléchir, notamment pour nous protéger, pour nous éviter de prendre des risques inconsidérés.

Il va chercher à justifier, à argumenter, avec des raisons plus ou moins valables, plus ou moins pertinentes, dans un sens ou dans un autre.

Il a été éduqué par nos parents, notre entourage et notre expérience de vie. Il est parfois très utile, parfois hyper contre-productif !

Parfois, il part dans tous les sens, c’est la panique sur les réseaux de neurones !

Quand il sent qu’il perd le contrôle, il est prêt à tout pour nous empêcher d’avancer, il va nous inventer une réalité remplie de peurs.

Il nous connaît bien, il sait quels leviers actionner pour nous empêcher d’y aller !

  • Peur de manquer d’argent : « Non mais ne fais pas ça, ça va te coûter cher … »
  • Peur d’être rejeté : « Non, ne vas pas lui parler, il risque de te dire non … »
  • Insécurité : « Ne fais pas ce voyage, t’imagines pas toutes les m*rd*s qui peuvent t’arriver ! »
  • Peur d’échouer : « Et si ça marchait pas ? tu te rends compte le temps que tu auras perdu ? »
  • Regard des autres : « Non mais tu ne vas pas faire ça, que vont penser les autres ? »

La liste est longue hein ?

Pourquoi on dit qu’on est son pire ennemi ?

Parce qu’on se connaît tellement bien qu’on se tire une balle dans le pied très facilement, inconsciemment ou non.

Suivre son intuition c’est comme marcher sur un champ de mines, le mental nous attend à chaque pas pour nous arrêter !

« Non pas par là, tu sais pas si y’a pas une mine !
… Par là non plus …
En arrière éventuellement, c’est peut-être mieux et encore …
ou alors le plus facile c’est que tu ne bouges plus finalement ! »

En fait, l’erreur est de croire que les mines sont réelles.

Que ça va sauter à chaque pas.

Mais les mines ne sont pas réelles !

C’est une illusion !

Imaginez …

Vous portez un casque de réalité virtuelle où on vous pose dans un champ de mines.

Alors qu’en fait, dans la vraie vie, vous êtes simplement au beau milieu d’un pré.

Qu’est-ce qui est vrai ?

Le cerveau croit que le champ de mines est vrai.

Il n’y a qu’à voir cette compilation de réactions de personnes qui portent un casque de réalité virtuelle :

Honnêtement, je préfère vous dire que ça me met presque mal à l’aise.

Mais ça me paraît important de vous le partager pour voir l’impact !

Il n’y a qu’à voir la réaction de la jeune femme à 1min20 qui croit être sur des montagnes russes et qui en perd l’équilibre.

Elle réagit tellement fortement qu’on entend un bébé réagir à son stress.

C’est donc que sa réaction est vraiment vécue par la jeune femme, le bébé la ressent.

Où est-ce que je veux en venir ?

Le casque de réalité virtuelle, nous le portons tous dès que nous commençons à trop croire à ce que nous pensons mentalement.

Vivre selon votre mental, c’est croire aux images diffusées dans le casque et agir en fonction des images diffusées.

Vivre selon votre intuition, c’est prendre conscience que vous portez un casque et que vous voyez une réalité virtuelle mais vous choisissez d’agir dans la réalité matérielle parce que vous voyez les deux !

Vous voyez les deux réalités se superposer, vous voyez ce qu’il se passe dans le casque ET en même temps vous voyez la réalité telle qu’elle est vraiment.

A mesure que vous réalisez ce qu’il se passe vraiment, vous commencez à sourire.

Vous souriez parce que vous voyez l’illusion.

Vous souriez parce que vous êtes désormais en paix avec ce qu’il se passe dans le casque de réalité virtuelle …

Pourquoi croyez-vous que tous les grands « maîtres » sourient tout le temps ?

-Jean-Philippe

Remarques ? commentaires ?

Cela pourrait aider quelqu'un ? Partagez cet article ...

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *