Êtes-vous un passe-partout spirituel ?

Michel tourne en rond, l’air perdu.

Parfois il s’arrête, lève les yeux en recherche d’une solution mais sans vraiment pouvoir voir, puis se remet à marcher.

Toujours en rond, comme une voiture bloquée dans un rond-point.

Cela fait un moment qu’il est là, sans trop savoir pourquoi.

Sans trop savoir où aller.

Il ne sait même pas vraiment s’il est perdu.

Et pourtant.

Il est perdu sur son chemin.

Il est perdu dans ses pensées.

Il ne voit donc pas Didier arriver.

Il ne l’entend pas non plus, malgré les cliquetis de son trousseau de clés accroché à la ceinture.

— Bonjour l’ami ! s’invite Didier dans le rond de Michel.


Cela faisait un moment que Didier l’observait, il avait bien essayé de capter son regard, en vain.

Didier aurait pu s’en aller mais les clés ne lui laissent généralement pas le choix.

Son trousseau de clés accroché à la ceinture se met à vibrer dès que Didier s’approche d’une situation qui va requérir une intervention de sa part.

Au début, il n’avait même pas conscience du trousseau de clés.

Il se retrouvait “par hasard” face à des personnes et se mettait à discuter avec elle.

Quelque chose vibrait jusqu’à que la situation se termine, souvent avec un sourire sur les lèvres de la personne rencontrée.

C’est arrivé une fois, deux fois, trois fois.

— Ce n’est pas un hasard, s’était-il dit au bout de 10 fois !

C’est là qu’il avait pris conscience du trousseau de clés accroché à sa ceinture.

Ces clés étaient en quelque sorte … magiques !

Elles le guidaient vers les personnes qu’il pouvait aider.

Il avait bien essayé de résister parfois lorsqu’il n’avait pas envie, ou confronté à ses propres peurs, mais les clés ne lui laissaient pas vraiment le choix.

Quand faut y aller, faut y aller ! avait cru entendre Didier une fois.

Et c’est comme ça qu’il s’est retrouvé face à Michel.


— Bon .. bonjour, on se connaît ? demande Michel comme s’il venait de se réveiller.

Il écarquille les yeux comme s’il essayait de percer un brouillard épais.

— Non, mais ça n’a pas d’importance, répond Didier en rigolant. Alors ? on cherche son chemin ?

Michel cligne des yeux et regarde autour de lui en restant silencieux.

Didier lui décrit un cercle du bout du doigt.

Michel hoche la tête.

Oui, effectivement, il cherche son chemin, il ne s’en était même pas rendu compte mais maintenant que cet énergumène le dit, il se rend à l’évidence.

— Je te vois tourner en rond depuis un moment, alors je me suis dit …

Didier ne finit même pas sa phrase, voyant que Michel acquiesçait.

— Bah oui, c’est-à-dire que je vois pas bien où aller, y’a comme un brouillard autour de moi, explique Michel.

Il attend une réponse mais Didier se contente de sourire, d’ouvrir la bouche et dans un grand souffle, il dissipe le brouillard autour de Michel.

Ce dernier regarde autour de lui les yeux grands ouverts et découvre à deux pas à peine une porte fermée.

— Oh ben dis donc, une porte est apparue ! s’exclame-t-il.

— Elle était toujours là, répond Didier avec un sourire en coin.

Un silence s’installe, chacun attend que l’autre reprenne la parole.

Michel regarde Didier.

Didier regarde Michel.

Michel regarde la porte.

Didier regarde la porte.

Michel regarde à nouveau Didier et interrompt le silence :

— Bon et donc ? dit-il impatient.

— Et donc quoi ? répond Didier.

— Bah, je fais quoi maintenant ?

— Bah, je sais pas, tu veux faire quoi ?

Michel regarde la porte.

— Bah euh .. j’aimerais savoir ce qu’il y a derrière la porte.

— Ah ben voilà ! Il suffit de demander !

A peine sa phrase terminée, une clé de son trousseau se détache et vole vers la serrure de la porte.

Le verrou fait un petit bruit et la porte s’entrouvre.

La clé revient à sa place en silence.

Michel suit la clé du regarde puis se penche légèrement comme pour deviner ce qu’il y a de l’autre côté de la porte, sans pouvoir y arriver.

Didier, quant à lui, a ce sentiment qu’il connaît bien, ce sentiment de la mission accomplie.

Il ré-ajuste le trousseau de clés à sa ceinture.

— Bon, c’est pas tout ça mais je vais y aller … dit-il en se préparant à partir.

Michel reprend soudain son air perdu et ouvre grand les yeux en regardant Didier comme pour lui demander encore une fois : et maintenant je fais quoi ?!

— Tu es arrivé tout seul jusqu’à cette porte, répond gentiment Didier, moi, j’étais juste appelé à te la montrer et l’ouvrir pour toi.

— C’est là que je dois aller ? demande Michel.

— Ah bah là mon grand, tu fais ce que tu veux, rigole Didier. Moi mon boulot c’était de l’ouvrir, après, c’est toi qui décides. T’y vas, t’y vas pas, tu retournes dans ton rond pour un tour ou deux, c’est toi qui vois ! C’est ton chemin !

— Ah … et comment je sais si c’est le bon chemin ?

Didier se penche vers lui.

— Il n’y a qu’un seul moyen de savoir, chuchote Didier en lui faisant un clin d’œil. Allez, à la revoyure peut-être !

Didier repart, l’air satisfait.

Alors qu’il s’éloigne, il jette un regard derrière lui discrètement.

Il aperçoit Michel s’avancer vers la porte, saisir la poignée pour ouvrir un peu plus la porte.

Il sourit et regarde à nouveau devant lui, devinant la suite.

Michel, quant à lui, hésite un instant, regarde Didier s’éloigner et alors qu’il s’apprête à franchir le pas de la porte, l’enthousiasme l’envahit et il sourit.

Partagez cet article à vos amis :

Laisser un commentaire

11 réflexions au sujet de “Êtes-vous un passe-partout spirituel ?”

  1. Bonjour JP, milles mercis, waouh quelle belle histoire qui à plus ou moins bien commencée et qui finie très très bien. j’aimerais bien rencontrée Michel….. Michel stp que ton trousseau me localise…..

    Répondre
  2. Voilà ce que j’ai dit à Dieu:” mes os sont desséchés, mon espérance est détruite, c’en est fait de moi.” Et aujourd’hui ce message est la prophétie du créateur. Tu lui diras: Voici que j’ouvre ton tombeau; je vais te faire remonter de ton tombeau, ma fille, et je te ramènerai à la maison. Je mettrai mon esprit en toi et tu vivras.
    Pour comprendre ce que je ressens lire le passage biblique Ezéchiel chapitre 37 verset 11 à 14.
    Et aujourd’hui tu es l’éclaireur Jean-Phillippe qui a prophétisé dans ma Vie Merci.
    Béni soit le Créateur et cette explosion d’intelligence qu’est la Création.

    Répondre
  3. Merci Jean Philippe pour cette belle histoire qui tombe à pic
    Je me retrouve dans la situation de Michel où 2 chemins s’offrent à moi. Je me pose beaucoup de questions
    Reprendre ma vie où je l’avais laissé il y a 7ans dans une région que j’aime ou rester où je vis et finir ma vie professionnelle en m’ épanouissant mais une région qui ne me plaît pas plus que çà.
    Le choix n’est pas facile, comment savoir si c’est le bon choix ?

    Répondre
  4. Je prends toujours le temps de lire chaque jour ces pensées
    Elles me permettent de me poser de m arrêter , de réfléchir …, alors merci beaucoup pour ce partage !!🙏

    Répondre