Les expériences s’accélèrent …

Restaurant

Je n’arrive plus à suivre le rythme !

J’ai envie de partager mes expériences mais depuis une semaine tout s’accélère et je ne suis plus la cadence …

D’abord, ma coiffeuse, puis Fernando, j’en aurai encore au moins trois à vous partager depuis 2 jours !

Allez c’est parti !

Restons d’abord sur Fernando.

Suite à notre discussion nous étions arrivés à la conclusion que dans ses talents, il était capable de gérer l’énergie d’un groupe, de voir quelle personne devait être à quelle place dans une équipe par exemple.

Les discussions, les prises de conscience, c’est bien mais rien ne vaut l’action en conscience ensuite !

Je propose au groupe de faire une expérience de méditation guidée par mes soins dans l’après-midi.

Nous sommes 5 dans la pièce dont Fernando.

Nous formons un cercle mais j’ai l’impression que quelque chose cloche.

Mon regard se pose sur Fernando.

« Comment tu sens l’énergie du groupe Fernando ? »

Il me répond de suite : « Ces deux personnes doivent changer de place » en désignant les deux personnes à côté de lui.

Il a l’air surpris d’avoir la réponse.

Les personnes changent.

Effectivement, j’ai l’impression que c’est mieux.

Même chose hier soir, nous sommes 8 personnes prêtes à nous mettre à table.

Je propose juste une expérience où c’est Fernando qui positionne les gens.

Il accepte et nous demande de nous asseoir puis il procédera aux changements ensuite.

Au moment de prendre une chaise, il me dit : « non pas celle-ci, celle d’à côté ».

De même pour deux autres personnes.

Puis il semble satisfait, je lui souris et je lui demande comment il a fait.

Il me répond : « Je sais pas ! Je sais juste, c’est tout. »

Ce matin, je l’accompagne à la station service pas loin, il prend un covoiturage pour l’aéroport.

Il me confie qu’il a perdu cette sensation dans le corps qu’il avait la veille, il met ça sur le dos du voyage à venir.

Je vous avoue que je ne me rappelle plus ce que je lui ai dit mais au bout de deux phrases, il m’interrompt :

« Ca y est, ça revient !

What did you do to me !? – Qu’est-ce que tu m’as fait !? », me demande-t-il en rigolant.

Je crois juste que je l’ai fait repenser aux expériences de placer les gens, je ne sais plus !

— * —

Entre temps, je donne une conférence pour les abonnés à la communauté des messagers de lumière.

Il est 22h15, je sors de la salle où je donnais la conférence.

Je souris, je suis content de la session, l’énergie est haute.

Je vais dans la cuisine pour prendre un morceau de chocolat noir (ma petite récompense !).

Trois personnes discutent dans le salon, je me joins à elles.

Le sujet dévie sur comment on sent les gens, sur l’énergie que les personnes dégagent.

Et Dionna commence à poser des questions de plus en plus précises là-dessus tout en semblant prudente pour voir si on est ouvert sur le sujet.

Vu les questions qu’elles posent, je commence à me dire qu’elle a une intuition très très forte mais qu’elle n’en a pas conscience.

Je lui pose quelques questions et clairement, elle a peur de son intuition.

Elle peut en parler jusqu’à un certain point et puis après la peur prend le dessus.

Je mène la discussion pour creuser cette question de la peur, on arrive à la situation qui a généré cette peur.

Et je ne sais plus ce qui s’est passé mais on arrive à défaire le nœud de cette situation.

Juste en mettant en évidence le lien entre la situation et la peur que ça a généré, pour montrer qu’elle n’avait pas de consistance.

Silence.

Je la sens plus sereine.

C’est elle qui revient sur le sujet de l’intuition, cette fois, on va clairement plus loin.

Je la rassure sur deux trois choses et surtout je lui fais prendre conscience que tout le monde ne voit pas les choses comme elle.

« Vraiment ? vous ne voyez pas ça ? » demande-t-elle surprise avec sa voix puissante !

On se regarde avec les autres et on lui fait non de la tête …

Je lui propose de faire une expérience avec Marloes.

Toutes les deux acceptent.

Je sens quelque chose chez Marloes qui la bloque, comme une blessure émotionnelle mais je n’en sais pas plus.

Je demande à Dionna de dire ce qu’elle voit chez Marloes.

Au début, elle tâtonne et puis commence à exprimer des choses qui résonnent chez Marloes.

Marloes part dans le mental, l’analyse et les explications du pourquoi, du comment, etc.

Je l’interromps et je demande à Dionna :

« Qui parle ? »

Elle me répond timidement : « Le mental … »

« Tu veux parler au mental ? »

« Non. »

« Alors te laisse pas embarquer. »

Elle reprend la discussion et lui parle effectivement de blessures et ce qu’il faudrait qu’elle fasse.

Je demande à Dionna si ce serait juste pour Marloes de guérir ses blessures maintenant.

Elle me dit qu’elle est prête oui.

« Alors comment tu ferais ? »

Elle me regarde étonnée avec ses yeux globuleux, l’air de dire : « J’en sais rien ! ».

« Mais si tu sais ! », j’ajoute confiant.

Elle se retourne vers Marloes. Elle lui parle avec douceur, on dirait que quelque chose se passe mais je ne suis pas sûr.

L’énergie est forte dans la pièce.

Je change de place pour être un peu plus en face de Dionna.

Je leur dis de se mettre debout, je ne sais pas pourquoi.

Je propose à Dionna de dire à Marloes de fermer les yeux.

Et Dionna commence à la guider dans une transe légère.

Je ne dis plus rien.

Ça dure 2 minutes à peine.

Dionna semble comme un poisson dans l’eau, elle dit à Marloes de rouvrir les yeux.

Elle lui dit que les choses vont changer maintenant, qu’elle va voir de nouvelles opportunités, comme si un voile s’était levé et qu’elle verrait de nouvelles choses.

Dionna me regarde, étonnée, l’air de dire « Et après ? ».

« Ben je ne sais pas, qu’est-ce que t’en penses ? »

« Oui c’est bon, she’s good now ! – elle est bien maintenant ! ».

Je lui montre les pouces vers le haut.

Elle se laisse tomber dans le canapé, pensive comme si elle avait besoin d’assimiler ce qui vient de se passer.

On reprend vite pied, on regarde l’heure … 3h du matin !

Il est temps d’aller se coucher …

C’est très surprenant pour moi car je ne réfléchis pas, je fais, je parle dans l’instant en m’assurant que ça convient à tout le monde.

C’est comme si je n’étais capable d’expliquer qu’après, et encore.

Ce qui compte c’est d’avancer en fonction de ce qui me paraît juste dans l’instant.

— * —

La dernière expérience que je voulais aborder, c’était un atelier sur la mission de vie que j’ai donné au groupe.

Avec de belles choses qui sont ressorties pour la personne qui est passée sur le « grill » ! 🙂

Mais je vais m’arrêter là pour aujourd’hui …

Ce sera peut-être l’objet d’un prochain article ou même d’une web-conférence qui sait !

-Jean-Philippe

Remarques ? commentaires ?

Cela pourrait aider quelqu'un ? Partagez cet article ...

5 commentaires

  1. « Ce qui compte c’est d’avancer en fonction de ce qui me paraît juste dans l’instant »
    C’est la phrase qui semble la plus essentielle à mes yeux dans ton article !
    Merci Jean Philippe, dans cet article on voit combien « L’intuition » de chaque personne a une importance « sacrée » et « unique » ! Ce don particulier doit servir de boussole à chacun, car il nous permet d’aider le monde à s’élever ! Ce n’est pas rien quand même !
    J’aimerais que l’on entende parler tous les jours à la télévision du « don unique » de chaque humain ! Car grâce à « l’intuition » de chacun, c’est bien de ça qu’il s’agit je pense, nous pouvons recoller tous les morceaux du grand puzzle qu’est notre vie sur la terre ! Grâce à elle nous allons tout guérir et tout régénérer !
    « L’intuition » est à découvrir, à choyer, à écouter, à aimer et à suivre, c’est le contact permanent qu’il nous faut rechercher car il nous relie à la partie la plus grandiose de nous qui fait un avec l’univers !

  2. bonjour, merci de me répondre aussi vite c sympa
    en fait je sais pas ce qui m’en empêche, ou j’ai su y a longtemps et j’ai oublié
    car ce que tu as fais avec Dionna et Marloes , je le fais depuis que je suis aux lycée,j’avais 16 ans , j’en ai 50,
    toutes les filles du lycée venait me voir pour les aider à se comprendre , trouver ce qui les démotivait, ce qui les motivais, encore aujourd’hui avec mes enfants (grands) et frère et soeur en 10 secondes j’arrive à percevoir ce qui les tracasse, comment, pourquoi et hop leur problème ai résolu…
    est ce que je suis lassée? je sais pas…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *