La meilleure manière d’apprendre

Django

« Ce que nous devons apprendre à faire, nous l’apprenons en le faisant. » – Aristote

Nous avons été éduqué à l’inverse : « avant de pouvoir faire, il faut apprendre à faire », nous a-t-on dit.

Pire, on est obligé d’attendre que quelqu’un nous dise : « c’est bon, maintenant tu as assez appris pour pouvoir faire ! ».

On a appelé ça un diplôme.

On a renforcé cela en disant que sans ce diplôme, on n’avait pas le droit de faire.

On nous dit aussi qu’il faut apprendre d’une certaine manière sinon c’est pas bon.

Mais si vous prenez un peu de recul, tout cela reste des constructions mentales.

C’est pour nous rassurer parce que si « ça » ne vient pas du mental, « ça » vient d’où ?

Le mental ne comprend pas que l’on puisse faire sans avoir appris à faire.

L’entourage non plus :-).

C’est pas logique. C’est pas possible. C’est effrayant même !

Parfois le mental est vicieux, il va essayer de justifier ou d’expliquer après coup ce qu’on a réussi à faire. Ça peut se passer si vite qu’on doute que ça puisse venir d’ailleurs !

Sauf que vous avez déjà certains talents, certaines facilités, ça se voit déjà chez les tout petits déjà.

Mais avec les années, on leur ajoute une couche qui leur dit qu’il faut qu’ils apprennent pour faire.

Ma fille aînée à 4 ans jouait avec une sorte de ukulélé. Du coup, je lui demandais si un jour elle voudrait apprendre à en jouer (bah oui j’étais moins éclairé à l’époque !).

Elle m’a répondu qu’elle savait déjà en jouer !

Et « bim » ! La sagesse de l’enfance qui me recadre directement !

Et effectivement, faisant semblant de partir, je l’ai filmée en train de jouer sur le canapé en chantant des paroles qu’elle inventait au fur et à mesure, accompagnée par les notes du ukulélé !

Prenez Django Reinhardt.

C’est un guitariste de jazz du début du 20e siècle. Il a créé un style de jazz très particulier et très populaire. Pourquoi ?

Il a été gravement brûlé avec des séquelles à sa main gauche, ce qui l’a obligé à trouver une nouvelle technique, créant un style à part entière.

Est-ce qu’il a arrêté de jouer de la guitare ? non.

Est-ce qu’il est allé dans une école spécialisée pour réapprendre à jouer ? non.

Est-ce qu’il a développé sa méthode en réfléchissant des heures avec un papier et un crayon ? probablement que non.

Il a simplement joué. Il a réappris en faisant.

Bien sûr, il faut pratiquer, il faut s’entraîner, il faut persévérer.

Rien ne vous empêche de vous nourrir d’idées, à gauche, à droite, voire même d’apprendre des techniques mais en prenant toujours soin de vérifier si cela vous correspond ou si vous pouvez les adapter, les faire évoluer, les transposer.

Sinon à tous apprendre la même chose de la même manière, on crée tous la même chose.

Sentez-vous libre d’apprendre comme vous le ressentez.

En acceptant d’être créatif dans la manière d’apprendre et d’en faire l’expérience.

En acceptant de sortir des cases, des idées pré-conçues.

En acceptant de sortir de votre peur de ne pas apprendre comme les autres.

En acceptant de ne pas être comme les autres.

C’est ça, aussi, créer votre place dans ce monde.


A lire également :

Partagez cet article à vos amis :

Laisser un commentaire

Résoudre : *
20 ⁄ 10 =


19 réflexions au sujet de “La meilleure manière d’apprendre”

    • Hello tous
      Pour info la premier gref du coeur et l invention meme de cette operation qui a aboutie avec succès sur un patient., a ete faite par un homme qui n etait ni medecin ni chirurgien. Meme si la medecine fut son reve. Mais n ayant pas les moyens à émigré aux usa. Mais la deconvenue… Il ne pouvais encore pas se l ofrir avec ses modestes revenus. Aloes il a bcq lu…. A ete agent d entrtient au chu.
      Evidement tous les méritent furent donnés au docteur blanc qui etait lui diplômé.
      Et oui en plus cette homme etait Noir alors imaginé a l époque…. Un noir qui n as pas fait d etude et meme pas docteur ni chirurgien avir eu cette idée avec bcq de recherche et lecture il a put comprendre le cœur du patient ce qui clocher. Ce qui le differencier des medecins c et que lui avec cette envie folle dz l amedecine pour aidé les gens. In n etait pas motivé par des salaire ni statuts socialmais l amour de la médecine.
      Il y A quelques médecins chiru qui sont excellents je l atteste ap4es avoir eu justement un diplôme.
      A propos de cette homme Noir d Amérique nonseulemnt on ne lui a pas attribuer le merite et succès de l invention etde l intervention. Même sur la photo de l equipe qui. A participer a l opération il aparais au fond de la photo……….

      Répondre
    • Le premier chirurgien n’avait pas fait d’études…. il y a une source à tout, aussi bien dans la création de l’univers que dans chaque domaine , donc chaque activité, chaque métier, chaque création a une source et avant cette source il n’y a rien …. Donc….

      Répondre
  1. …N’avons nous pas tous reçu des dons, voir des talents qui sont restés enfouis en nous et qui ne demande qu’à être accepté ou révélé ?…Tout comme l’ombre qui cache notre lumière qui ne demande qu’à briller de mille feux…? Gratitude pour tout ce qui EST ❣️

    Répondre
  2. Comme souvent avec tes messages, celui-ci arrive juste au bon moment;
    juste au moment où je suis en train de créer un déroulé pédagogique sur un sujet ou je me sens « limite légitime » (c’est un test pour être référencé dans une école). Et bien je vais le faire à ma façon, même si ce n’est pas « corporate » en puisant au fond de ma créativité.
    Belle synchronicité,
    Merci Jean Philippe 😉

    Répondre
  3. En parfait accord avec Aristote. Pour apprendre a nager il faut  »sauter  »a l’eau, ont ne peu dire quelle est le gout d’une pomme sans en avoir croquer une. Dans le monde perdu d’aujourd’hui avec toutes la technologie existante il ne suffit pour tout humain(es) de  »savoir lire et écrire » se qui en sois ne veux pas dire passer 25 ans assis sur un banc d’école qui est une totale perte de temps pour l’apprentissage de la vrai vie.Jésus-Christ n’as jamais perdue une partie de sa vie a l’école, l’Homme lui a enlevé sadiquement et brutalement a l’âge approx.de 33 ans.Il y as une extreme différence entre  »Penser faire » et  »Faire ». Bravo a Django Reinhardt et toi Jean-Philippe.

    Répondre
  4. Merci Jean Philippe,

    j’ai bien aimé l’anecdote de recadrage direct par ta fille qui illustre parfaitement ton sujet et la situation
    de certains créatifs face à des institutions peu éclairées.

    Répondre
  5. Bonjour, Jean-Philippe ! toute ma gratitude pour ton message qui tombe à pic comme chaque jour… Cela me rappelle que nous sommes un, sous des formes distinctes manifestées mais chacun(e) avec un Talent unique à faire vivre ? Génial le re cadrage de ta fille ! Grâce à ton message, je vois combien la présence à soi est précisément « action » et nous offre ce qui est juste pour nous dans l’instant. Les études et l’apprentissage ne font que révéler ce que nous savons déjà au plus profond de nous. Cela ne veut pas dire comme tu l’exprimes qu’il ne faut pas s’ouvrir à l’extérieur ni oublier le bon sens et à ce sujet, si tu me le permets, j’ai envie d’évoquer le témoignage touchant de Patrick Bouchardon qui a eu à s’occuper de tous les animaux d’une ferme alors qu’il n’y connaissait absolument rien et ce sont les animaux qui lui ont appris… Il a géré cette ferme pendant plusieurs mois en « pratiquant » en néophyte total, avec son coeur, dans la présence, avec ce qui était juste pour lui et dans une rencontre sans aucun a priori avec son environnement… Donc tout est possible et tout est déjà accompli ? Merci de nous aider quotidiennement à devenir ce que nous sommes déjà ?De tout coeur.

    Répondre
  6. Bonjour Jean Philippe
    Vous posez de bonnes questions. Je vais avoir 60 ans cette année. Après un parcours de vie extraordinaire aussi bien dans des épreuves et réussites. je me rends compte que l essentiel pour ces prochaines années est de me sentir bien et de vibrer d amour en m occupant des bébés. J ai des diplômes un poste de cadre A dans la fonction publique territoriale et je suis légitime et légitimée .mais cela ne me procure pas le bonheur car dans le social protection de l enfance il y a trop de souffrance. Je sais que tout est juste mais baigner continuellement dans cette énergie ne me va plus. La légitimité est elle finalement d écouter cette intuition et la mettre en actes?
    Merci à vous ange qui posez de bonnes questions.
    Lumineuse journée

    Répondre
  7. Bonjour à tous et merci Jean Philippe,

    Encore une très bonne inspiration. La graine est plantée. Poussera, poussera pas, à nous de l’adapter.

    Merci du partage.

    Répondre
  8. Merci pour l’article. Il y a des personnes dotées d’une grande intelligence qui font sans avoir appris et que nous appelons savants, justement parce qu’ils savent déjà. Mais pour le commun des mortels, je crois que apprendre à faire et faire sans avoir appris ne s’excluent pas. Avant d’apprendre, l’homme possède déjà des connaissances qui sont potentielles. L’apprentissage a pour but de provoquer un déclic qui permet à la potentialité de devenir réelle. C’est sans doute pour cela que les nouvelles méthodes d’apprentissage incitent l’apprenant plus à sortir le génie qui est en lui que de gober des théories déjà existantes. Et pour cela, on a pas nécessairement besoin de passer des décennies d’études qui sont de vraies pertes de temps, comme vous le dites.

    Répondre
    • voilà une réponse pour Richard qui ne voudrait pas être opéré par un chirurgien qui n’a pas de diplôme……. et quand on se fait opérer, on ne demande pas au chir si il a un diplome, c’est déjà arrivé, il y a une trentaine d’année, qu’un chirurgien ait été arrêté, parce qu’on venait de découvrir au bout de 10 ans qu’il exerçait, qu’il n’avait pas le diplôme, et c’était une super bon chirurgien, tous ceux qui avaient été opérés par lui étaient contents!!!!!! ce n’est pas le diplôme qui fait le bon artisan ou le bon médecin ou autre, c’est sa propre envie, capacité à faire et sa vraie détermination !!!!! et selon le métier, son amour du prochain et un don ,à lui, pour faire certaines choses que d’autres, avec 10 diplômes, n’arriveront jamais à faire !!! 😉

      Répondre
  9. merci pour cette histoire, qui me conforte dans ce que je dis toujours, mais autour de moi, ces dires ne sont pas acceptés, car trop « formatés » à ce qui doit et ne doit pas, …pourtant lorsqu’on « apprend », on apprend avec quelqu’un instit, prof, ou autre, et on apprend, de sa manière de voir les choses qu’il a lui même apprises de quelqu’un qui avait sa manière de voir etc…… donc oui, on nous donne des bases, pourquoi pas, pour l’écriture, la langue c’est sûrement bien, mais le reste, cela est de notre charge, de notre réalisation, et un chirurgien va apprendre de tel prof telle méthode, un autre avec les mêmes diplômes aura appris d’un autre forcément, et pourtant, à la sortie, chacun va opérer selon ses propres mains, ses propres vues du problème, et la différence entre les 2 se fera avec l’intuition, le coeur et la capacité de chacun et l’adaptation ou adaptabilité de chacun …..et le diplôme n’y fera rien, car lui aussi est soumis à l’appréciation du prof qui le supervise et quiaccepte telle version ou qui ne l’accepte pas !!!! on a vu de grands acteurs refusés par leurs « soi disant maîtres » à apprendre parce que ceux ci n’avait pas la capacité de voir plus loin ,le vrai personnage qu’ils étaient !!!! si on laissait s’exprimer chaque personnalité avec sa beauté et sa différence, sans vouloir à tout prix lui « apprendre » ce que l’on ne maîtrise pas forcément, le monde serait magnifique tel un paysage de montagne, de mer ou de campagne ,différents mais semblables à la fois

    Répondre
  10. Bonjour,
    J’adhère totalement à cette réflexion.
    Je crois que l’on sait parfaitement très tôt ce pour quoi on est destiné.
    L’éducation, la famille nous obligent souvent à changer de voie mais si on sait écouter la petite voix, la synchronicité nous placera plusieurs fois sur le bon chemin, qui est celui de notre création et qui révélera nos talents. Les diplômes ne sont que des morceaux de papier qui peuvent s’envoler et qui s’accrochent au mur comme des lauriers sur la tête.
    Combien à notre époque, de diplômes sont-ils fabriqués ou largement délivrés à une population en manque de reconnaissance dans les périodes difficiles ?
    On peut se former soi-même, étudier, chercher, faire des rencontres déterminantes, expérimenter et révéler son être dans sa dimension la plus belle comme un artisan du vivant.
    Dans le livre de Pascal Quignard « Tous les matins du monde » et le film qui en a été adapté, il y a ce moment intense : Le jeune Marais joue devant monsieur de Sainte-Colombe « une suite de monsieur Maugars avec beaucoup d’aisance et de virtuosité ». M. de Sainte-Colombe lui dit : ‘Vous faites de la musique, monsieur, vous n’êtes pas musicien ». Il distingue la dextérité de l’instrumentiste, ainsi que ses « ornements ingénieux et parfois charmants de la musique elle-même. Même si Marais fera le choix de la musique de cour contre l’austérité janséniste de Sainte Colombe, il tiendra celui-ci pour son maître toute sa vie, pour percer le mystère de la différence entre « faire de la musique » et «être musicien ».
    La différence entre faire et être… Dans tous les domaines cette différence est essentielle, c’est ce que l’on peut appeler le dépassement, la révélation, le divin dans l’humain.
    Belle journée !

    Répondre
  11. Wow Jean – Philippe (et Aristote 😉) c’est génial, merci 🤗
    Moi qui suis l’éternelle admiratrice de « plus grands et plus savants » que moi, je vis ma vie par procuration (c’est lié à mon histoire de maltraitance, bien sûr) et ne parviens jamais à mener mes entreprises à leur terme… Velléité maladive…
    Aujourd’hui, je veux créer un refuge pour chats des rues, transmettre le kundalini yoga, écrire ma thèse sur les échanges énergétiques dans la pratique du yoga parmi les animaux…
    Ta lettre est vraiment bien venue, merciiiii.
    Quant à l’illustration de Django, elle me touche profondément : l’homme de mon coeur (qui a quitté son corps en 1998), Papa de notre fille, était un grand contrebassiste de jazz et j’ai bien connu la famille Reinhardt ✨🎶✨
    Merci 💖
    Pascale Dev Pryianka

    Répondre