L’étoffe des chemins lumineux

A chaque pas, mon chemin s’éclaire devant moi, comme pour me guider.

S’il brille un peu plus que pour mon pas précédent, je suis sur le bon chemin et je ressens une joie immense !

S’il brille un peu moins, cela veut dire que je m’éloigne et la joie diminue.

C’est donc facile, il suffit de choisir sagement mes pas pour être heureux !

Depuis le début, mon chemin rencontre le chemin d’autres âmes.

Parfois, les chemins se rapprochent avant de se séparer à nouveau.

Ils peuvent carrément se croiser, allant même jusqu’à dévier de leurs routes initiales.

Et très souvent, ils se suivent, se superposent ou s’entremêlent pour un temps et leurs lumières se confondent : une véritable étoffe étincelante.

A mesure que je progresse, cette étoffe de chemins lumineux s’étend, comme un tissage de plus en plus complexe, avec une diversité dans les couleurs et les intensités lumineuses.

Parfois, les chemins s’assombrissent de plus en plus ou au contraire s’illuminent d’un seul coup.


Je n’y prête que peu d’attention.

Car ce qui compte pour moi, c’est seulement la main de cette âme que je tiens depuis un moment.

Nos chemins, côte-à-côte, brillent tellement !

J’avance dans la confiance du chemin qui se révèle devant moi, en joie et serein.

Un jour, j’observe que nos chemins commencent à s’éloigner très légèrement.

Au début, rien de dramatique, je peux continuer à lui tenir la main.

Mais très vite, il faut me rendre à l’évidence, nos chemins commencent à diverger.

Le sourire de cette âme est doux et rassurant comme pour faciliter cette séparation.

Une partie de moi sait que c’est juste.

Mais quand nos mains doivent se lâcher, je ressens comme un déchirement.

Je regarde son chemin lumineux s’éloigner du mien en espérant qu’ils se recroisent un jour …


Je me sens seul.

Je commence à regarder autour de moi pour trouver d’autres chemins lumineux comme le sien.

J’en trouve un dont j’aime la couleur et l’intensité.

J’y vais !

Je me rapproche petit à petit, sans me rendre compte que mon propre chemin perd de sa lumière.

Malgré mes efforts, cette autre âme s’éloigne rapidement.

Je fais une nouvelle tentative avec une autre âme un peu plus loin, en vain.

A force, je me retrouve entouré de chemins peu lumineux.

Je prends conscience alors que mon propre chemin, lui aussi, est devenu peu lumineux.

Je me demande si je ne me suis pas perdu, mais je change vite d’idée.

Je me dis : « Tant pis, du moment que je peux retrouver une autre âme à qui tenir la main ! »

Après un moment, j’aperçois un autre chemin un peu moins sombre que les autres.

Je me rapproche rapidement et après quelques pas, je peux enfin tenir la main de cette âme.

Tout semble à nouveau en ordre !

Je suis ravi de ne plus me sentir seul.


Pourtant, à mesure qu’on avance tous les deux, nos chemins deviennent de plus en plus sombres.

Ils fusionnent presque.

Je décide de ne pas y prêter attention, « ça va aller mieux », me dis-je.

Sauf que ma joie, elle aussi, diminue, pas après pas.

J’ai l’impression de m’enfoncer.

Au point que je ne peux plus ignorer cela.

J’ajuste la direction de mes pas pour trouver un compromis entre tenir la main et illuminer un peu plus mon chemin, sans succès.

Bientôt, mon chemin devient très sombre, je le vois disparaître au fur et à mesure, je suis tellement triste.

Et en même temps, j’ai tellement peur de lâcher cette main !

Je suis tiraillé et désespéré.

J’ai vraiment l’impression que mon chemin va s’éteindre.

Prêt à tout, je demande de l’aide tout haut : « Il faut que je change quelque chose, aidez-moi ! »


Un point lumineux s’allume au loin, en réponse à mon appel.

Le point devient un chemin, très lumineux et il s’approche à tout allure, comme un train lancé à pleine vitesse.

D’abord enthousiaste, je commence à douter, puis à prendre peur :

« Mais .. mais .. il va me rentrer dedans ! »

Je tente un écart mais trop tard.

Le choc fut terrible.

Dans une explosion de lumière, mon chemin est projeté sur une toute autre trajectoire et il s’est illuminé d’une lumière nouvelle, si intense !

Je tente un pas en avant et une joie immense m’envahit à nouveau.

Mon chemin brille d’une lumière magnifique !

J’en ai les larmes aux yeux.

J’avais oublié …

La main à laquelle je m’accrochais tant, a disparu.

Le chemin lumineux qui m’a percuté a disparu également mais j’éprouve une gratitude immense.

Je décide de me faire une promesse : celle de rester sur mon chemin désormais.

Autour de moi, les chemins lumineux sont nombreux, se rapprochent et s’éloignent dessinant cette étoffe multicolore, si belle.

Je pousse un soupir de soulagement heureux.

J’avance désormais confiant dans cette étoffe qui se dessine.

Et lorsqu’un chemin très lumineux s’approche du mien pour venir côte-à-côte, je souris.


Partagez cet article à vos amis :

Laisser un commentaire

Résoudre : *
26 + 2 =


13 réflexions au sujet de “L’étoffe des chemins lumineux”

  1. Bonjour
    C’est les larmes aux yeux mais le coeur heureux que je vous envoie une explosion de gratitude pour ce beau texte.
    Je me retrouve dans parcours si bien dépeint.
    Il est impératif d’être et de rester la lumière de notre chemin !
    Notre « êtreté » sait ; il suffit de lui faire confiance.
    A une autre fois !

    Répondre
  2. Un immense merci pour ce texte qui résonne en moi. C est tellement juste . Bouleversant de vérité.
    C est emplie d émotion que je t envoie toute mon amitié. Gratitude. Marie – Madeleine

    Répondre
  3. Merci ; j’ai beaucoup aimé, ce texte  » me parle » c’est peut être mon âge……(un peu plus qu’octogénaire)

    et si bien et simplement écrit.

    Répondre
  4. Je reçois vos messages et là je viens dire combien je l’apprécie en particulier !
    merci
    et il arrivait bien dans le timing car depuis la veille c’était le chamboulement des partenariat niveau pro …

    Répondre
  5. Ohhhh magnifique texte !!! Je vais le partager ❤❤merci merci merci beaucoup et merci Jean Philippe d exister ! Le monde à tellement besoin de personnes comme vous !

    Répondre
  6. Waouh ! Merci, magnifique texte, tellement fort… j’ai vécu ces cheminements plus ou moins lumineux, j’y suis encore, je cherchais des réponses, je les trouve souvent dans vos messages. Merci de tout coeur !

    Répondre