Ce que je ressens du Nouveau Monde

Epi soleil

Pour être honnête, je viens de corriger le titre.

J’avais d’abord mis « Ce que je comprends du nouveau monde ».

Mais justement, aujourd’hui ce nouveau monde, je le découvre par le ressenti, pas par la compréhension.

Mon ambiance musicale
(Aretha Franklin – Think (Pense !) : https://www.youtube.com/watch?v=HqYnevHibaI )

Mon approche habituelle aurait été d’essayer d’expliquer la vision, un partage intellectuel d’une compréhension, un résumé synthétique de ce que j’ai compris.

Mais au final, ce ne serait pas refléter l’expérience que je vis.

Nouveau Monde.

La première fois que j’en ai entendu parler, j’ai senti un soulagement.

Le soulagement de prendre conscience qu’il y a un monde qui pourrait bientôt pleinement exister et dans lequel je pourrais me sentir bien.

Au moment où j’écris, l’émotion remonte …

Soulagement, c’est le mot.

Un monde dans lequel je pourrais exister.

Vivre dans l’ancien monde, pour moi c’est comme participer à une pièce de théâtre mondiale mais ne pas avoir de personnage à jouer.

Je ne sais pas où me mettre.

Je ne sais pas quoi dire.

Je ne sais pas ce que je « fous » là.

Je suis toujours partagé entre dire ce que j’aimerais vraiment dire, faire ce que j’aimerais vraiment faire, être qui j’aimerais vraiment être et rentrer dans les normes de cet ancien monde pour être compris.

(Ray Charles – Hit the road Jack / Fous le camp Jack ! : https://www.youtube.com/watch?v=Q8Tiz6INF7I )

Frustration intense d’exister et de ne pas exister en même temps.

Alors on pourrait dire que le concept de Nouveau Monde génère un sentiment d’appartenance et que c’est ça qui fait que je me sens bien.

Certes mais l’expérience va au-delà de ça.

Depuis que j’ai pris conscience de ce Nouveau Monde, je commence à distinguer deux réalités, les deux réalités de l’ancien et du nouveau monde qui se cherchent et s’entremêlent.

Je connecte intuitivement avec les parties de ce Nouveau Monde.

Il y a une attraction notamment entre personnes.

On se fait un « Coucou » comme sur Facebook Messenger et ce coucou n’est pas visible depuis l’ancien monde.

C’est comme si on se parlait dans une autre dimension, dans un univers parallèle.

La discussion s’enclenche, elle continue, elle est fluide, on partage, on échange, on se comprend !

ON SE COMPREND !

Ca va encore plus loin.

En discutant, on s’enrichit mutuellement. L’énergie circule et elle augmente.

J’apporte quelque chose, il ou elle apporte quelque chose en retour, le tout sans s’en rendre compte.

C’est naturel, c’est fluide, c’est sincère, c’est authentique.

Ce n’est que le début de ma prise de conscience.

Aujourd’hui, quand je lève les yeux, j’ai l’impression de voir l’ancien monde s’agiter. Continuer à tourner, sans chercher à comprendre, sans chercher à vivre, juste à tourner, comme le hamster dans sa roue.

Avant, j’aurais pleuré, j’aurais fui dans un travail insensé ou dans les séries Netflix.

Aujourd’hui, j’ai l’espoir d’un changement. Je sens sa présence et j’ai décidé de prendre ma place.

La chanson qui m’accompagne pour finir cet article c’est Nina Simone, Feeling Good (« Je me sens bien ! », la magie des synchros … ):

Birds flyin’ high, you know how I feel
Sun in the sky, you know how I feel
Breeze driftin’ on by, you know how I feel

Les oiseaux volent haut, tu sais ce que je ressens
Le soleil dans le ciel, tu sais ce que je ressens
La brise dérive, tu sais ce que je ressens

It’s a new dawn
It’s a new day
It’s a new life
For me, yeah
It’s a new dawn
It’s a new day
It’s a new life for me
Ooh and I’m feelin’ good

C’est une nouvelle aube
C’est un nouveau jour
C’est une nouvelle vie
Pour moi, yeaah 😉
C’est une nouvelle aube
C’est un nouveau jour
C’est une nouvelle vie pour moi
Oh et je me sens bien.

-Jean-Philippe

Remarques ? commentaires ?

Cela pourrait aider quelqu'un ? Partagez cet article ...

Un commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *