J’en rigole tellement c’est gros (les signes de la vie !)

J’en rigole tellement c’est gros ! ????

Mon esprit cartésien garde son scepticisme légendaire mais parfois il faut se rendre à l’évidence que les coïncidences n’en sont plus.

Moi le premier, je pensais que les signes étaient une manière d’observer notre environnement pour y trouver un quelconque sens.

Ça rassure.

Ça permet de se sentir moins seul.

Mais on reste bloqué, les choses n’avancent pas, et on continue à se poser des questions sans trouver de réponses.

Le plus souvent le mental reprend le dessus et fait des choix rationnels malgré tout.

Alors comment faire la bascule ? ❓

En acceptant de prendre des décisions en fonction de ces signes, de ces coïncidences, et observer, expérimenter.

J’ai raconté dans un article comment je suis arrivé la première fois en Espagne.

Aujourd’hui avec le recul, quand je vois l’enchaînement d’événements dans ma vie depuis cette mandarine, je n’en reviens pas !

Les 6 derniers mois de ma vie ont été complètement impactés par ce moment précis où j’ai lâché prise et j’ai décidé d’aller en Espagne sur un coup de tête.

Jamais je n’aurais imaginé ce qui allait se passer, jamais mon mental n’aurait pu contrôler, planifier, anticiper, tout ce qui allait découler de cette décision là.

Rencontres, ouverture de l’intuition, expériences d’accompagnement en coaching individuel qui montent en intensité, clarté sur la direction à prendre, …

Bien sûr à partir de cette décision, j’ai continué le plus possible de suivre ces signes, ces synchronicités, ces ressentis de « Il faut que je le fasse« . C’est plus fort que moi.

Y’a des fois, je les ai ignorés je pense, mais heureusement l’univers se réorganise en conséquence et nous remet d’autres signes ensuite !

D’autres fois, il y a des grands trous dans mon calendrier, je ne sais pas quoi faire, organiser, préparer, c’est le vide et puis bizarrement, c’est exactement la place qu’il fallait pour que d’autres expériences puissent se prolonger, et tout prend sens !

Je rappelle que j’ai été chef de projets pour de grandes entreprises et donc que ce n’est pas naturel pour moi, que mon mental est câblé pour planifier, organiser, contrôler ! ?

Je l’entends souvent questionner à tort et à travers mais au fur et à mesure, il finit par se calmer : « Oh et puis bon fais ce que tu veux », qu’il me dit :-).

Mais c’est en observant les résultats que je vois que ça marche, que finalement lâcher prise et être spontané ont un impact puissant sur ma vie.

J’en rigole tellement c’est gros.

Parce que depuis plusieurs mois les signes se multiplient pour Buenos Aires.

D’abord de manière subtile et puis ensuite de manière presque grossière, comme quand quelqu’un vous fait un gros clin d’œil que tout le monde voit ?.

Le dernier en date ?

Hier.

Publicité Buenos Aires

Je tombe sur une publicité d’une compagnie aérienne (Air New Zealand, vous pouvez aller voir sur le site, ça y est peut-être encore !) qui dit « Tours du monde : découvrez nos options d’escales autour du monde incluant Buenos Aires« .

Ça parle de tour du monde mais ça ne cite qu’une seule ville !

J’ai pris une impression écran pour la conserver et vous montrer que ce n’est pas du blabla, de la lecture intellectuelle ou de la théorie spirituelle, que cela fonctionne et je tâche d’en faire un maximum l’expérience pour vous le montrer.

Car c’est le SEUL moyen d’y croire, en faire l’expérience !

Et donc d’accepter de prendre des décisions du cœur et non plus de la tête.

Je l’ai fait quand je suis parti en Espagne, j’ai écrit plusieurs articles à ce sujet et il y en aurait plein d’autres à écrire !

Aujourd’hui, c’est Buenos Aires.

Je ne sais pas quand, je ne sais pas comment, je ne sais pas pourquoi, mais je sais que je dois y aller.

Ah alors en fait, ce n’est pas tout à fait vrai, car les réponse au « comment » et au « quand » me sont déjà en grande partie parvenues …

La suite dans de prochains articles donc ! ?

Cela pourrait aider quelqu'un ? Partagez cet article ...

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *