La gardienne du seuil – Partie 3

(Cliquez ici pour lire la partie 2)

Jessie regarde le soleil couchant par la fenêtre de l’appartement d’Amir, une tasse de thé à la main.

Voilà des mois que l’équipe internationale n’avance pas d’un millimètre officiellement.

Jessie en a été écartée dès qu’elle a partagé avec leurs membres le contenu de ses recherches.

La politique, l’influence, les lobbys, les multinationales sont montées au créneau très rapidement pour caser leurs pions. Le phénomène est suffisamment important pour prendre l’hypothèse de Jessie au sérieux.

Mais l’opinion publique commence à s’impatienter et les tensions montent, se demandant si les connaissances découvertes ne sont pas gardées secrètes pour le profit d’un petit groupe.

Jessie était restée chez Amir tout ce temps, à approfondir ces recherches, critiquées toutes ces années. Elle n’a même pas pu approcher la pyramide pendant tout ce temps, le cordon de sécurité ayant été élargi avec les nombreuses personnes qui se sont amassées pour prier ou protester.

Elle se tourne vers le téléviseur pour mieux écouter un des membres interviewé sur l’avancement :

« Cela demande du temps, beaucoup de connaissances et de compréhension pour accéder au contenu et il faudra peut-être de nombreuses années pour y arriver. Mais j’aimerais rassurer tous vos auditeurs, les meilleurs experts internationaux sont sur le pont, jamais une équipe scientifique n’a été aussi compétente pour élucider un mystère comme celui-là. Je vous invite à être patient et à laisser l’équipe faire son travail … »

Jessie lève les yeux au ciel.

Elle aussi commence à perdre patience, d’autant qu’elle est sur la touche pour cet événement majeur pour lequel elle a consacré tout son temps et toute son énergie au cours de ses études.

— Depuis tout ce temps, bon sang, ils auraient déjà dû trouver quelque chose !

– Tu l’as dit toi-même, les connaissances ne sont accessibles que par des initiés. Crois-tu vraiment que la sélection de scientifiques correspond à cette définition ? demande Amir, un sourire un coin.

Jessie réfléchit à haute voix.

– Si le sommet de la pyramide s’est mis à briller, c’est que les conditions sont réunies. Ces connaissances sont pour toute l’humanité, pour élever le niveau de conscience et continuer l’expérience de la vie humaine en conscience, c’est ce que disent les textes, de nombreux textes dans différentes civilisations. L’élévation vers la lumière, vers la Vie. La pyramide est dotée d’une conscience qui ne donnera accès qu’aux personnes qui auront une vibration suffisamment élevée.

— Peut-être que ces connaissances doivent rester secrètes encore un peu, le monde n’est peut-être pas encore prêt, suggère Amir. Toi-même, tu ne sais pas comment y accéder concrètement, si ?

— Non, mais regarde ce que j’ai trouvé ce matin, dit-elle en se dirigeant vers une table remplie de documents.

Elle sort un agrandissement d’écritures anciennes.

— Seule la lumière de la pyramide peut dévoiler l’accès à la connaissance, dit-elle.

— Comment ? La lumière n’est émise que vers le ciel …

Jessie soupire.

— Si seulement, je pouvais aller voir de plus près …


Elle avance dans sa longue tunique blanche, les mains placées sur le cœur, d’un pas lent et régulier. Sur sa tête, une coiffe majestueuse. Ses lèvres semblent répéter un mantra.

Elle approche de la paroi et s’arrête. Elle ferme les yeux, lève la tête au ciel et étend sa main gauche comme pour attraper la lumière qui s’échappe du sommet de la pyramide, et place sa main droite vers la paroi qui s’éclaire aussitôt. Un ensemble d’écritures apparaît en relief lumineux comme une immense fresque.

Les battements de son cœur s’accélèrent …

Elle ouvre les yeux.


Jessie se réveille en sursaut dans son lit, transpirante.

Amir fait irruption dans la chambre son téléphone à la main.

— Ça va ? Je t’ai entendue parler, demande-t-il, j’ai cru que tu m’appelais.

Jessie reprend son souffle et ses esprits.

— Je crois que je sais comment accéder aux connaissances de la pyramide !

— Et bien, prépare-toi, répond Amir en lui montrant son téléphone, on va pouvoir vérifier ça très vite.


La jeep avance à toute allure, pleins phares sur une route en mauvais état.

— C’est mon cousin qui m’a appelé, il habite tout près dit Amir en montrant du doigt un point de l’horizon encore sombre. Il a vu le faisceau se déployer en direct du sommet de la pyramide de rouge de Snéfrou, il y a 30 minutes. Avec un peu de chance, nous serons parmi les premiers.

Jessie reste silencieuse comme une athlète qui se prépare pour une épreuve.

Le jour se lève à peine lorsque la jeep se gare.

La silhouette de la pyramide se détache dans le ciel du matin. À son sommet, un faisceau de lumière puissant et intense, identique à celui de la première pyramide.

Jessie descend de la voiture, pose toutes ses affaires sur le siège et se dirige lentement vers la pyramide.

Elle hésite, elle semble chercher un endroit précis et finit par s’approcher de la paroi.

Amir est à ses côtés.

Ils échangent un regard en silence.

Amir hoche la tête.

Elle ferme les yeux et se sent partir …


(Cliquez ici pour lire la dernière partie).

Partagez cet article à vos amis :

Laisser un commentaire

Résoudre : *
27 + 8 =


2 réflexions au sujet de “La gardienne du seuil – Partie 3”