Avez-vous peur de découvrir une autre vérité ?

Photo by Alice Alinari

Dans l’article précédent, je vous parlais de superposition de réalité et dans un autre plus ancien comment vous pouviez choisir de changer de réalité.

Vous allez voir dans la suite que ce n’est pas toujours facile et vous allez comprendre pourquoi.

Dans cette grande transition que l’on est en train de vivre, on nous annonce de grandes révélations, les vérités vont éclater au grand jour, enfin !

Le monde va se réveiller !

Youpi !

Vous l’observez peut-être à différents niveaux dans votre vie.

Pour ma part, je m’attendais surtout à des vérités qui éclatent au niveau collectif …

Que nenni ! 🙂

C’est, pour le moment, à titre personnel que tout m’est revenu dans la « tronche » !

Je pensais avoir tourné la page.

Je pensais que c’était « réglé », que l’expérience avait été transcendée et que j’étais passé à autre chose.

Alors, c’était vrai en partie mais la Vie finit toujours par vous rattraper.

Un peu comme quand vous étiez gamin et que pensiez avoir fini de ranger votre chambre, un parent vous intercepte sur le pas de la porte :

Hep, hep, hep, t’as pas fini de ranger là !

Soit vous discutez, vous essayez de négocier pour passer au travers, soit vous y retournez la tête basse haute pour finir de ranger.

Avec la Vie, il n’y a que la seconde option qui marche à terme :-).

Vous pensiez vous en sortir en mettant la poussière sous le tapis mais ce n’est pas la première fois qu’on lui fait le coup !

Et plus vous attendrez, plus le nuage de poussières sera épais quand Elle tirera sur le tapis.

Parce qu’il faut bien finir de nettoyer !

Non pas pour vous punir, mais pour vous faire grandir.

Pour vous faire regarder la vérité en face.

Pour que vous arrêtiez de vous mentir.

Pour aller voir au plus profond de la douleur et y apporter de la lumière.

C’est comme si elle vous prenait par la main et vous disait :

« Allez viens, il est temps d’y aller, tu es prêt, tu es capable d’aller guérir cela désormais ! »

Parce que c’est votre chemin d’évolution.

Et autant sur le coup, pour moi, cela a été un vrai chaos émotionnel et intellectuel, autant avec un peu de recul, j’ai trouvé dans l’expérience des réponses cruciales à mes questionnements de l’année !

Il y a toujours un cadeau pour celui qui accepte d’aller voir.

Une vérité qui dérange

Bon ! Après ce petit rappel sur le fonctionnement de la Vie, revenons à cette question de la vérité !

Votre vérité vous la construisez à partir de votre compréhension du monde mais surtout de votre expérience.

C’est votre système de croyances, votre carte du monde (pour les PNListes), votre version d’une expérience collective, votre vérité, quoi ! 🙂

Maintenant, que se passe-t-il lorsque vous êtes exposé à une vérité différente de la vôtre ?

Un contraste se crée alors.

Ça bouscule, ça secoue, ça fait questionner votre propre vérité, voire ça fait réagir plus ou moins émotionnellement.

Il n’y a qu’à voir l’actualité de 2020 pour se rendre compte :

  1. que le contraste peut être très très … grand
  2. que les réactions peuvent être très très … violentes

C’est comme si plusieurs réalités co-existaient.

Et avec un peu de recul, on est en mesure d’accepter plus ou moins les deux réalités.

On peut arriver à comprendre que quelqu’un puisse penser différemment.

Il a sa vision du monde, il a sa vérité, et en fonction des événements, je comprends que l’on puisse penser comme ça.

Et j’ai le droit de ne pas être d’accord avec cette vérité, mais je la respecte.

Après tout, pourquoi ma vérité serait-elle meilleure que la sienne ?

Et pourquoi ces deux vérités ne pourraient-elles pas co-exister ?

Bon, tout ça c’est bien chouette, mais c’est un peu le monde des bisounours aussi :-).

En pratique, qu’est-ce qu’on observe ?

Que chacun essaie de ramener l’autre à sa propre vérité, on essaie de convaincre, d’argumenter, de justifier, plus ou moins rationnellement, plus ou moins honnêtement ! (voir mon article sur les zombies).

Tout le monde le fait plus ou moins, avec plus ou moins de force, parfois juste dans le but d’avoir raison, parfois juste dans le but de construire une réflexion, de grandir de l’échange, de faire évoluer la vérité de chacun.

Moi le premier, à travers mes articles, je vous partage ma vérité et il y a quelques temps de cela encore, j’aurais cherché à convaincre le plus possible.

Et puis, à un moment, j’ai beaucoup lâché prise.

Maintenant, c’est plutôt : « Voici ma vérité, faites-en ce que vous voulez ! ».

Parce que j’ai compris une chose (merci Neale !) :

  • soit ma vérité vous parle et cela vous rapproche de votre propre vérité.
  • Soit ma vérité ne vous parle pas et … cela vous rapproche de votre propre vérité :-).

Tout ce que j’ai à faire pour vous aider à vous rapprocher de votre vérité, c’est de partager ma vérité !

Sans attente.

Mais pour se rapprocher de sa propre vérité, encore faut-il être à l’écoute des autres …

Si je n’écoute pas d’autres vérités, comment est-ce que je me rapproche de la mienne ?

Le problème aujourd’hui, c’est ce manque d’écoute et ce qui se cache souvent derrière, c’est la peur.

Et si j’avais tort depuis le début ?

Et si je m’étais trompé toutes ces années ?

Et si toute ma vie était construite sur une vision du monde erronée ?

Et si en pensant comme cela, j’avais fait du mal aux autres ?

Généralement, l’être humain a plutôt peur du changement, déjà pour des choses un peu simples (« ils ont changé les rayons dans le supermarché ! ») alors vous imaginez pour des croyances profondes !?

La peur piège, la peur emprisonne, la peur isole, la peur fait juger, la peur est contagieuse, la peur fait peur …

Aujourd’hui, ce dont le monde a besoin pour grandir et évoluer, c’est de l’amour.

Oui, ça paraît trèèèèès bateau, j’aurais été le premier à le dire il n’y a encore pas si longtemps et pourtant !

C’est accueillir les autres avec de l’amour.

Pour aider le monde à sortir de la peur.

Tu avais tort depuis le début ? ce n’est rien, je t’aime quand même.

Tu t’es trompé toutes ces années ? ce n’est rien, je t’aime quand même.

Ta vision du monde a changé ? ce n’est rien, je t’aime quand même.

Tu penses avoir fait du mal autour de toi parce que tu ne savais pas ? ce n’est rien, je t’aime quand même.

C’est avec de l’amour que nous devons nous accueillir les uns les autres, y compris soi-même !

Si vous savez et que vous ressentez que le monde vous accueillera avec amour, pensez-vous que vous seriez plus à même de changer d’avis ? de reconnaître vos erreurs ? de faire évoluer votre vérité ?

C’est avec de l’amour que nous pourrons permettre au monde de s’éveiller à une autre vérité, quelle qu’elle soit.

Réveille-toi, cher autre, je t’accueille avec de l’amour.

Et en attendant, il n’y a qu’à leur en envoyer, pour qu’ils sachent !

Vérité ou amour ?

L’heure de la vérité a sonné. Votre vérité. Celle qui crée votre réalité à mesure que vous avancez dans votre expérience.

Soyez serein, car dans cette vérité, toute la poussière du passé va disparaître, mais il faut d’abord qu’elle sorte au grand jour pour que la lumière la transforme.

Soyez heureux, plein de gratitude car si les apparences peuvent être sombres, le cœur lui devient de plus en plus lumineux.

Cela pourrait aider quelqu'un ? Partagez cet article ...

10 commentaires

  1. Bonjour Jean-Philippe,

    Merci pour tes mails.
    J’ai une question:
    Quel est l’onde sur lequel L être Humain doit se reconnecter pour entendre notre Créateur comme font les animaux quand ils vivent libre en pleine nature.?
    Dieu à créé l’homme fructivore (voir les reins et intestins par rapport aux animaux carnivores )
    Il est devenu carnivore mais son corps ne peut le supporter et les ondes supérieur càd la connection avec Dieu, à dimunué. As-tu une réponse ? ou un débat?
    François

  2. Merci pour tes lettres tellement proches et accessibles . Elles me parlent souvent et je les entends . Ta façon de ramener de « grandes pensées » à notre quotidien est très agréable.
    Pardonner , aimer , se remettre en question….mais qu’en est-il lorsque la blessure remonte à notre conception même et petite enfance ? Même en pardonnant la blessure fait partie de moi et malgré de longues années de psychologie , psychiatrie , je ne parviens pas à faire le deuil (conçue , née et élevée dans le deuil justement).
    Bon j’ai encore ramené le débat à ma petite personne , mais chaque mot qui sort me libére pour un moment.
    En tous les cas , saches que j’apprécie beaucoup ta façon de parler . Joëlle

  3. Bonjour et MERCI pour tout , je pense me sentir en fin prête à recevoir à écouter et à comprendre ce qui nous traverse en ce moment , c’est en grande partie grâce ou à l’aide de votre expérience au quotidien que vous nous partagez : RECONNAISSANCE et GRATITUDE , Ana .

  4. Bonjour Jean Philippe,
    ce message résonne profondément en moi et j’y adhère totalement. Avec tout ce qui se passe en ce moment ou on entend tout et son contraire, y compris dans le monde de la spiritualité, je crois que seul l’Amour peut nous aider et ça m’a fait du bien de lire ta vérité
    Merci
    Mireille

  5. Merci beaucoup pour ce partage qui résonne avec ce que je vis également. Ton questionnement me rassure car je me sens moins seule. Tes réponses simples, claires et pertinentes m’aident à voir ma propre vérité.

  6. Merci d’exister et de me permettre de partager tes interrogations et réflexions. Cela me permet parfois de remettre en question ma vérité, ma croyance, parfois de l’ancrer plus profondément. MERCI

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *