Le message caché des films de Zombies

Arrêtez de vous cacher !
Arrêtez de vous cacher !

Je n’aime pas les films d’horreur de manière générale, et pas plus les films de Zombies.

Pourtant, il y en a un qui m’a interpellé et que j’ai regardé.

C’est World War Z.

L’histoire est assez classique, j’imagine.

Un virus affecte le comportement des gens, les rendant plus violents les uns que les autres.

Et ces nouveaux zombies s’attaquent alors à tous les non-zombies.

La transformation est quasi-immédiate et le but des survivants devient donc d’échapper aux zombies et pour le héros du film (Brad Pitt) de trouver un remède à cette pandémie !

Le film est un bon divertissement et plusieurs fois, je me suis retrouvé cramponné aux accoudoirs !

Ce qui m’a surpris, c’est que j’ai eu envie de le revoir presque aussitôt.

Comme s’il y avait un message à ré-entendre, qu’il y avait quelque chose à comprendre.

Et je l’ai regardé à nouveau.

Puis, plusieurs autres fois dans les 6 mois qui ont suivi.

Qu’est-ce que j’avais à comprendre ?

J’ai parlé des cases dans un autre article, comme quoi notre société actuelle nous invitait très gentiment à choisir une case et à y rester, sans quoi les choses devenaient compliquées …

Si on essaie de faire les choses différemment, l’entourage très souvent va agiter le drapeau de la peur avec des « Tu devrais plutôt … », « T’as pas peur que … », …

C’est comme s’ils essayaient de nous ramener dans le « droit » chemin, nous ramener dans la case que, eux, connaissent.

C’est comme s’ils avaient peur de la différence.

Ils préfèrent que tout le monde soit pareil parce que ça les conforte dans leurs propres choix.

Il y a une dizaine d’années, il a fallu que je change de voiture.

Et une fois le choix du modèle fait, et la voiture achetée, j’ai expliqué à mon entourage pourquoi j’avais choisi ce modèle-là, tous les avantages, etc. Je m’étais transformé en véritable vendeur de ce modèle et j’invitais les autres à acheter le même !

Comme ça, s’ils achetaient le même, ça me rassurait dans mon choix et je me sentais moins seul.

Dans beaucoup d’aspects (sinon tous) de la vie, c’est pareil.

On mange comme les autres, on s’habille comme les autres, on éduque nos enfants comme les autres, …

C’est plus simple de faire comme tout le monde, faut être honnête …

Les gens posent moins de questions et font moins de commentaires.

Bon alors quel rapport avec les zombies ?

Pour moi, les zombies représentent la société et le conformisme en général.

Ils vont essayer à tout prix de vous transformer en zombie comme eux, ils vont vous courir après, ils vont vous harceler jusqu’à ce que vous cédiez et que vous (re)deveniez comme eux.

Une fois transformé en zombie, ils ne s’occupent plus de vous, vous avez rejoint la masse et vous vous surprenez à vouloir que les autres deviennent eux aussi des zombies.

Et oui, vous avez remarqué ? Les zombies n’attaquent pas les autres zombies !

Donc les survivants fuient (partent à l’étranger), se cachent (ne parlent pas de leurs choix différents) ou se défendent (en justifiant leurs choix et en argumentant tant bien que mal pour respecter les cases sans pour autant rentrer dedans).

Les plus héroïques contre-attaquent, proposent des solutions, cherchent un remède (merci Brad Pitt) montrent à travers leur exemple que d’autres manières de faire sont possibles ET fonctionnent.

Les idées proposées sont considérées comme utopistes, irréalistes, impossibles par les zombies.

Donc, ils ne leur accordent aucune force, les croient vouées à l’échec, donc ils ne s’en préoccupent presque pas.

Pour eux, c’est une faiblesse de penser comme ça, « c’est du développement personnel à deux balles », « ça ne marchera jamais », « c’est utopiste ! », …

Mais grâce aux moyens de communication actuels, les survivants ne sont plus seuls, ils s’entraident, ils partagent, ils se regroupent, ils découvrent, ils expérimentent, ils explorent plus loin, plus profondément.

Et l’un des passages du film m’a particulièrement marqué à ce sujet :

Dame Nature est une tueuse en série. C’est la meilleure, la plus créative. Mais comme chaque tueur en série, elle a envie de se faire attraper. À quoi bon tous ces crimes brillants si personne ne s’en attribue le mérite ? Alors, elle laisse des traces. Le plus dur quand on passe une décennie à l’école, c’est de voir les traces comme des indices. Parfois, ce qu’on croit être l’aspect le plus brutal du virus est en fait sa faiblesse. Et elle adore déguiser ses faiblesses en forces. C’est une garce.

World War Z, 2013, Marc Forster

Ce qui peut paraître comme une faiblesse aujourd’hui sera peut-être l’une des plus grandes forces demain.

Et les survivants pourront montrer aux zombies qu’ils n’ont plus à avoir peur, que le remède existe.

Que l’utopie peut devenir réalité.

Que l’impossible peut devenir possible.

Que le développement personnel et la spiritualité PEUVENT apporter des solutions concrètes à tous les problèmes actuels de ce monde.

Il suffit juste qu’un nombre suffisant de survivants le décident.

Cela pourrait aider quelqu'un ? Partagez cet article ...

10 commentaires

  1. Bonsoir, j’aime la série « The Walking Dead ». J’ai suivi toutes les saisons. C’est également une histoire de zombie. Tu as employé un mot « utopie » et ce matin, j’ai repensé à ce mot qui m’a blessée ainsi que « influence » quand j’ai essayé d’exposer ma vision de la vie, la spiritualité.
    Tu me rassures avec ton article qui tombe à pic. Merci merci merci J-Philippe !

  2. Merci Jean Philippe pour le partage de tes articles qui sont toujours très pertinents et m’accompagne et me rassure dans mon parcours. Je ne suis pas seule!

  3. Bonjour,
    Merci pour ces réflexions dans lesquelles je me retrouve parfaitement !
    Je suis en pleine reconversion professionnelle pour sortir de la case dans laquelle la société m’avait Poussée et dans laquelle j’avais gentiment accepté de rentrer.
    J’ai l’impression d’arriver enfin sur mon chemin de vie et de faire ce que je sais faire le mieux en aidant les personnes.
    J’ai réalisé hier (!!) que toutes les faiblesses de mon enfance (timidité maladive, manque de confiance…) sont devenues des forces car j’ai fait le chemin pour les dépasser et aujourd’hui je peux aider d’autres à voir leur propre lumière.
    Et c’est une grande joie !
    Ecoutez votre coeur (pas votre mental comme le rappelle si souvent Jean-Philippe:) ! Le monde a besoin de votre lumière !

  4. J’ai lu votre article et je me sens quelque peu éloigné du shéma « type » dont vous parlez. Depuis longtemps, je ne suis plus sujet au regard des autres (les zombies) et chacun sait (dans mon entourage) que j’ai choisi une « autre vie » que celle proposée par la foule des autres… J’en ai acquis une réputation de « E.T. » ou de « dinosaure »…
    Cela m’a valu, bien sûr, des « retours de bâtons »…
    Et cela ne m’empêche pas d’avoir des questions sans réponse… Sachant que, celles-ci, viendront en temps et en heure.

  5. Cher ,Jean-Philippe
    Je venais de justement faire un post sur une des cases sur un site de spiritualité. Une des cases pour moi est l’avilissement de la femme ainsi que l’homme dans l’utilisation de la ~ Porn grade 4 ~qui impacte par son enseignement dans la fast food fisching communication apparaissant aux jeunes 7 à 12 l’irrespect totale globales…oui s’est une réalité qui doivent être prit en conscience ~ Zombie ~ donjons et prisons carcan dichotomie, appelons les zombie à l’introspection et créons avec les survivants et survivantes à la différence et la compréhension
    entre la spiritualité et ses contraires
    ~ les zombies oppresseurs que sont les religions et autres assimilations de toutes acabies qui nous mettent dans des casiers cassées.
    Je suis une ~ survivante~ et je
    m’appelle ?Lise ?
    ?❤?

  6. Bonjour Jean Philippe,
    Je suis ton évolution depuis des années, et tu m’as donné accès comme des millions d’autres, à la clef si rassurante du souvenir de Qui Nous sommes.
    Pour cela, grand merci !???
    Tu fais partie des personnes qui partagent mon quotidien à présent, comme Neale.
    Je reconnais ton étincelle Divine, et… c’est Divin ?
    Merci pour tes traductions, ta guidance.
    J’espère un jour avoir le plaisir de te rencontrer.
    Tu es inspirant en tout cas .
    Et magnifiquement brillant ???

  7. Bonjour Jean Philippe
    Tout à fait d’accord avec toi, je me suis toujours senti différente mais je suis rentrée dans la case en étant très mal pendant des années. Aujourd’hui je suis sur le chemin de moi même mais sans rien en dire pour l’instant car mon entourage a effectivement très peur du changement et fais tout pour maintenir la case ! Merci pour tout tes partages.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *