Nourrir votre mental ou cultiver votre éveil

Je réagissais récemment sur le fait de « faire faire faire », dont la manifestation la plus évidente est de remplir une todo-list pour ensuite la vider et ainsi de suite, jusqu’à ce que mort s’ensuive ! 🙂

C’est le mental qui veut s’occuper pour « ne pas perdre son temps » ou « être efficace ».

Je mettais en avant récemment aussi que les circonstances actuelles étaient propices à prendre du temps pour soi, s’occuper de soi, se recentrer sur soi plutôt que sur l’extérieur.

Ce qui peut se traduire par méditer, expérimenter et explorer sa créativité, multiplier des moments de joie pour augmenter votre vibration mais aussi et pourquoi pas, élever votre conscience.

Et paf, je tombe dedans !

Moi, le premier, je suis tombé dans le piège du faire.

Depuis quelques temps, je m’étais imposé un rythme de publication d’un article les mercredis et les samedis. C’est un rythme qui me convenait et qui me challengeait aussi, plutôt positivement.

Ça aidait à structurer ce qui voulait « sortir ».

Et puis, la semaine dernière, j’ai galéré pour l’écriture de l’article suivant. Les journées sont remplies, j’ai mes filles en vacances, le temps passe différemment, bref plein d’excuses :-).

J’ai une session de coaching la veille et suite à celle-ci, je voulais reparler des émotions. Et puis je me rends compte que j’en avais déjà parlé dans un article plus ancien. Mais en même temps, pas complètement. Je voulais en parler autrement, avec d’autres exemples, ajouter une autre perspective.

Bref, ce n’était pas clair.

Et là, j’ai voulu forcer le processus.

J’ai complètement cassé mon article pour le mettre à jour, puis ça devenait encore plus alambiqué, je tournais en rond ou je partais dans tous les sens.

Clairement, avec le recul, c’était loin d’être mûr dans ma tête.

J’ai senti la crispation, la frustration monter et j’ai pris plus tard conscience que le rythme que je m’étais imposé créait cela.

Que moi-même, j’avais créé les conditions de création de cette frustration, parce que je m’étais imposé de « faire » !

Mais, en remettant en question cette « règle » – complètement arbitraire – des mercredis et samedis, ce mélange d’émotions désagréables s’est levé, comme par magie !

Et un dialogue intérieur négatif s’est également arrêté.

Rebelote pour l’échéance suivante, mais même ressenti, frustration, crispation, pas le moment, pas prêt, tant pis …

Et pour la fois suivante encore, je m’étais déjà dit « tant pis » d’avance.

J’avais lâché prise avec le rythme que je m’étais imposé.

Et alors que je prenais un café, avant de me mettre à travailler sur un autre projet, des indices se sont connectés, des idées se sont mises en place, comme les wagons d’un train derrière une locomotive.

J’ai senti que la locomotive était prête à partir.

J’ai attrapé une chaise et je me suis mis à écrire.

Rien ne sert de forcer, il faut rester présent

Avant que vous puissiez lire ces lignes, j’ai culpabilisé.

Beaucoup.

D’une part, parce que je ne publiais pas d’articles et d’autre part, parce que, moi qui recommandais de ne pas tomber dans le piège de regarder la moitié des vidéos sur Youtube pendant la période de confinement, je me retrouvais à enchaîner des documentaires et vidéos pendant des heures !

J’avoue ! 🙂

Faites ce que je dis, pas ce que je fais ! 🙂

Alors, autant j’ai zappé des vidéos rapidement quand ça ne me parlait pas, autant d’autres ont créé des moments d’ouverture, genre « Wow ».

Un peu comme à la fin d’un film, quand vous êtes encore dedans alors que le générique est bientôt terminé (« Allô la Terre ? »).

Je vous partagerai quelques idées et suggestions à la fin de cet article mais j’aimerais vous rappeler encore et toujours qu’il n’y a que vous qui savez ce qui est bon pour vous à chaque instant.

Suivez votre propre intuition.

Car cette frénésie qui m’a animé, suivait une succession d’impulsions qui mises bout à bout avaient presque quelque chose de magique.

Comme si une vidéo me permettait de franchir une étape et me préparait à recevoir une autre idée, ou bien que j’avais besoin de faire des liens entre des idées en apparence éloignées et prendre conscience d’une logique plus globale.

L’enchaînement s’est fait via les suggestions de Youtube (attention à bien suivre votre ressenti), mais aussi via des discussions avec mes filles, ou en tombant sur une publication Facebook d’une amie à qui je souhaitais un bon anniversaire.

Dans ce dernier cas, pas de doute possible, quand j’ai vu le lien, j’ai « su » – sans savoir pourquoi – qu’il fallait que je regarde la vidéo ! C’était plus fort que moi et j’ai compris pourquoi ensuite !

C’est ça, rebondir intuitivement.

Même impression que quand je sautais dans les rochers quand j’étais gamin au bord de la mer.

Je sautais instinctivement d’un rocher à un autre, je regardais à peine le prochain rocher et j’avançais au fur et à mesure, en rythme : hop, hop hop, hop …

Comme si la vie voulait vous emmener quelque part, il s’agit simplement de lâcher prise et de suivre le mouvement.

Le plus surprenant, c’était deux vidéos d’affilée sur deux sujets complètement différents et très éloignés qui parlaient d’un même livre !

Je me suis dit, il n’y a pas de hasard, et j’ai fait le prochain saut, sans savoir…

Nourriture de consommation ou d’éveil

Au début, je m’égarais beaucoup.

Des analyses sanitaires aux conséquences économiques, j’ai vite compris que ça ne me nourrissait pas : des guerres d’ego, des connaissances intellectuelles vite oubliées ou des prédictions économiques motivées par les intérêts de chacun…

Avec quand même parfois quelques analyses pertinentes qui posent plus de questions qu’elles n’apportent de réponses, ce qui est un signe qu’on ne tombe pas dans les travers cités précédemment.

Et j’ai commencé à explorer d’autres sujets, quitte à « bousculer » un peu mon mental, à dire vrai.

Ce qui m’a attiré beaucoup par exemple, c’est la nature, les animaux, les plantes et notamment leur relation à l’homme, jusqu’à la communication intuitive avec tous les êtres vivants.

Bien que sensibilisé aux sujets, ce que j’ai remarqué, c’est que je me suis ouvert encore plus, à d’autres possibilités, j’ai mieux pris conscience de ce qui se jouait actuellement, de la nature du monde, de ma propre nature et de ma relation au monde.

Non pas à un niveau intellectuel mais à un niveau plus profond, sans savoir l’expliquer.

Si je vous raconte cette expérience, c’est pour vous inviter à créer la vôtre, en suivant votre intuition, votre envie du moment.

Si vous avez besoin de vous couper du bruit du monde, faites-le ! Si vous avez besoin d’être inspiré, cherchez l’inspiration !

Et n’écoutez pas aveuglément les autres qui font, également, leur propre expérience :-).

Quelques suggestions très personnelles

Ce qui va parler à l’un, ne va pas parler à l’autre, ce qui fait sens pour moi, n’en fera aucun pour un autre, et vice-versa.

Ou bien va résonner à fond au contraire ! 🙂

Parfois, ce sera un sujet très profond, parfois très léger, peu importe !

Il n’y a pas de comparaison à faire, il y a juste à voir si ça résonne ou pas, pour vous !

Quelques suggestions personnelles donc. En vrac, quelques films d’abord :

Truman Show (1998) : j’en ai déjà parlé ici, c’est une belle métaphore que tout est illusion, cette fameuse pièce de théâtre, et surtout la manière d’en prendre conscience et d’en sortir.

Le chemin du pardon (2017) : j’ai eu une impression de guérison émotionnelle ou énergétique au visionnage de ce film à propos du pardon … Incroyable. Préparez le paquet de mouchoirs.

La vie rêvée de Walter Mitty (2013) : plus léger, mais inspirant, j’aime le côté aventure et voyage, extérieur mais aussi intérieur.

About time (2013) : une comédie britannique sur le voyage dans le temps et toutes les questions existentielles qui en découlent. Pas d’artifices, mais une simplicité et un humour qui équilibrent la profondeur des messages. Dans la même veine, Un jour sans fin (1993) est plus léger avec un humour différent mais soulève quelques questions intéressantes sur la vie quand même.

World War Z (2013) : j’ai hésité pour celui-ci. Lisez d’abord mon article (Le message caché des films de Zombies) et ressentez si vous voulez voir plus. Âmes sensibles s’abstenir.

J’aime également les dessins animés avec notamment les trilogies Kung Fu Panda (2008, 2011, 2016) et Dragons (2010, 2014, 2019), ou encore Vaiana (2016) avec des messages très profonds, ni vus ni connus ou presque, liés au thème « Qui suis-je ? » … et avec beaucoup d’humour !

Le guerrier pacifique (2006) : sortir de l’ego, se reconnecter à l’instant présent, le film est super, le livre, encore mieux !

Les suivants sont un peu plus difficiles à trouver peut-être, surtout en français :

Finding Joe (2011) : un documentaire sur le voyage du héros, et comment une expérience de vie nous amène à devenir le héros de notre vie, un vrai tournant pour moi !

Tuning in (2008) : un documentaire sur la canalisation (« channeling »), avec différents témoignages, différentes expériences… ça peut bousculer ou susciter du rejet si vous n’êtes pas sensible à ça.

Close Encounters of the Fifth Kind – Contact Has Begun (2020) : quand on parle de mondes invisibles, autres dimensions, spiritualité, pleine conscience et… vie extraterrestre. Il faut passer la première demi-heure un peu complotiste et les 5 dernières minutes un peu promotionnelles, mais le reste mérite largement le détour.

Enfin, quelques films moins connus peut-être, mais tout aussi intéressants :

War Room (2015) : comment poser des intentions lorsqu’on est confronté à des épreuves dans la vie.

The Ultimate Gift (2006) : ou comment un milliardaire décédé veut léguer « le cadeau ultime » à son petit-fils.

Voilà, il y en a bien d’autres, plus ou moins connus : Nosso Lar (2010), La Belle Verte (1996),…

Si vous souhaitez en partager en commentaires, libre à vous, je vous demande juste de dire un peu de quoi ça parle pour se faire une idée (ou un ressenti) et de préciser l’année pour le trouver plus facilement.

Rappelez-vous, suivez votre intuition, votre feeling, votre ressenti même si votre mental ne comprend pas.

Cela pourrait aider quelqu'un ? Partagez cet article ...

10 commentaires

  1. Si vous vous mettez la pression pour regarder toutes ces suggestions, c’est que vous n’avez pas compris l’essentiel de cet article !

    RESSENTEZ ce qui vous appelle dans ces suggestions et peut-être qu’il n’y aura rien et c’est ok, passez votre chemin !

    Et si un titre vous interpelle, vous vous dites « Ah tiens ? », peut-être faut-il creuser …

    Prenez soin de vous et écoutez-vous !

  2. Un excellent article, comme toujours, et pour le coup une très belle synchronicité ✨ mon intuition me dit depuis quelques jours de lâcher prise, de sortir du mental, de faire les choses oar plaisir sans attendre un résultat et de laisser libre court à ma créativité ? merci beaucoup ?

  3. Bonjour Jean.Philippe
    Merci infiniment pour l’ensemble de tes écrits, tes préconisations, ta bienveillance, ton approche détachée, en total partage avec tout ceux qui le souhaitent.
    Le chemin que tu proposes, est à mon sentiment très porteur, si vrai… (je suis l’enseignement de Ramana).
    Tout ce que tu exposes résonne pratiquement toujours en moi de manière intense.
    Néanmoins parfois, il m’arrive de ne pas rentrer intrinsèquement en totale vibration avec l’exposé, cela m’interpelle et me permet de constater quels sont les points sur lesquels je dois travailler.
    Être en accord, c’est vivre véritablement les sujets.
    Tu cibles tous azimuts, sans de limite, inaltérable…
    Ce sont des rappels incessants dont j’ai besoin, me confortant sur le chemin que j’ai choisi…
    Merci encore, c’est toujours un vrai plaisir de te lire

  4. Merci Jean Philippe? j’adore cette belle et vrai analyse je m’y retrouve complètement , je vous remercie pour tout les messages que vous m’offrez chaque jour Gratitude ❤

  5. bonjour Jean Philippe et merci pour cet éclairage d’aujourd’hui, et merci pour ton exemple d humilité et d’authenticité. C’est toujours un bonheur de te lire quelque soit le sujet. C’est vrai que je trouvais étrange qu’il n’y ai pas de nouvel article..je comprend maintenant..En fait ce délai a été profitable à tout point de vue, à toi parce que tu as avancé dans ton chemin perso, et à nous lecteurs, pour l’éclairage que tu partages, parce qu’on l’apprécie d’autant plus du fait de l’avoir attendu plus longtemps, et parce que ça nous rappelle que rien n’est dû.. Amitié

  6. Bonjour Jean-Philippe, chez moi à La Réunion, il est 13:52. Hier soir, quand j’ai entendu le bip de messagerie, sur mon téléphone portable, et que j’ai lu le titre de votre article, je me suis dit que vos articles tombent toujours à point ! Moi aussi j’écris, quotidiennement. Et quand je relis, je peux m’étonner moi-même et éclater de rire parfois !!!

    Voici donc ce que j’ai écrit avant le bip : – Nahi (C’est ma mignonne chatte âgée de 1 an !) est aussi agacée que je le suis, dès le réveil. Mais il n’y a rien qui peut expliquer cet agacement !
    C’est un ressenti. C’est seulement ça. C’est juste ça. C’est intérieur. C’est une énergie que je peux transformer ou mieux, transmuter… pour reprendre le mot de ceux qui m’inspirent… en l’accueillant, c’est-à-dire que j’arrête ce que je suis en train de faire, je pose mes mains sur le Chakra du Cœur, je sens, je respire normalement jusqu’à ce que l’énergie s’apaise.
    EH BEN DITES DONC, C’EST UNE RÉALISATION DE OUF !!! Ce qui vérifie ce que j’entendais : « Ça arrive, ça passe. ». Mais le Comment du Pourquoi, Je L’ai compris par Moi-même en Me penchant réellement sur le sujet qu’était MES RESSENTIS !!!!!!!
    Le Chakra du Cœur se situe un peu au-dessus du creux que nous, les femmes, avons entre nos seins. C’est aux hommes de voir pour eux. Ce n’est sûrement pas loin de ce qu’ils appellent « mes pecs » ! Hahaha !!!
    Que c’est bon de rire ! –

    Je ne laisse pas toujours un commentaire à vos articles, mais je les lis à chaque fois !
    Au plaisir…

  7. Quelques films :
    – Au delà de nos rêves : La vie après la mort, un monde ou l’on crée par la pensée.
    – Butterfly café : les habitants du quartier découvrent comment leur vie est entrelacée et rencontre avec le créateur
    – i origin : un chercheur découvre que personnes vivantes ont le même iris que des personnes décédées à l’époque de leur naissance (traite de la réincarnation)
    – L’agence : Sommes-nous maîtres de notre destin ? Ou sommes-nous manipulés par des forces invisibles ?
    – la prophétie des Andes : Et si les coïncidences révélaient le sens de la vie ? Ce récit initiatique décrit les interactions entre le héros et son environnement (autres personnes, végétaux), enrichies par cette forme d’énergie.

    Bon visionnage!! Et un grand merci a toi Jean Philippe!
    Laurence

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *