Pour la fin du monde – Air connu

Les chansons s’enchaînent dans la voiture et le « car-aoké » bat son plein :-).

Quand soudain, c’est le début bien particulier d’une chanson que j’écoutais quand j’étais ado (je devais être le seul dans les années 1990 …) : Pour la fin du monde de Gérard Palaprat (cliquez ici pour l’écouter).

Je m’étonne à connaître les paroles par cœur, je chante à tue-tête mais cette fois-ci elles prennent un tout autre sens !

C’est comme si je les découvrais pour la première fois.

Et leur sens m’interpelle !

Je vous propose donc une petite explication (très très libre …) des paroles de cette chanson de 1972, qui d’après moi, nous parle de ce qui nous attend comme changement de paradigme

Pour la fin du monde prends ta valise
Et va là-haut sur la montagne on t’attend
Mets dans ta valise une simple chemise
Pour la fin du monde pas de vêtements

Pour le nouveau monde, prépare-toi, surmonte ta peur, tu es accompagné.

Tu n’as besoin de rien, laisse les artifices, les étiquettes de côté, viens comme tu es vraiment.

Et mes photographies (laisse-les là)
Et ma boîte à outils
(laisse-la aussi mon vieux tant pis, mais)

Et mon passé ? laisse-le là.

Et tout ce que j’ai appris avec mon mental, laisse tout ça aussi.

Pour la fin du monde prends ta valise
Et va là-haut sur la montagne on t’attend
Laisse tes bijoux, tes machines à sous
Pour la fin du monde pas besoin d’argent

Pour le nouveau monde, ce ne sont plus les mêmes choses qui ont de la valeur, laisse tout ça derrière.

Mon avion, mon képi, (laisse-les là)
Ma canne et mon fusil
(laisse-les aussi mon vieux tant pis, mais)

Les technologies (cher téléphone portable !), l’autorité, diriger par la force, l’assistance et la violence, laisse tout ça là

Pour la fin du monde prends ta valise
Et va là-haut sur la montagne on t’attend
N’aie plus peur de rien tout ira très bien
Pour la fin du monde viens tout simplement
Viens donc il est temps.

Aie confiance, aie la foi, tout ce que tu as à faire c’est venir, le moment est venu.

Viens voir enfin l’autre côté de la montagne, Hé Ho,
Viens voir enfin l’autre côté, on va repartir à zéro.

Viens voir de l’autre côté de la peur, Hé ho, réveille-toi !

C’est un nouveau départ de l’autre côté.

Ecoutez-vous vraiment ?

Je me trouve très chanceux car avec le recul, j’ai toujours trouvé les réponses, j’ai toujours trouvé mon chemin malgré les doutes.

Cela n’a pas été toujours « facile » comme expérience mais en regardant ma vie, j’ai le sentiment d’avoir été accompagné, guidé parce qu’inconsciemment, j’écoutais.

J’imagine que, des fois, je n’en ai fait qu’à ma tête mais globalement, ça a l’air d’aller ! 🙂

Quand j’ai commencé à remettre en question ma vie professionnelle en arrivant en Nouvelle-Zélande, c’est la question « Qui suis-je ? » qui m’animait.

Et les réponses sont venues sous différentes formes qui étaient attractives pour moi, notamment via les films (j’en partage quelques références ici).

Plus récemment, c’est toute cette histoire d’ascension qui m’interpellait.

Jusqu’alors, je connaissais le concept mais ça ne m’intéressait pas plus que ça.

Puis est venu le moment des questions.

De plus en plus pressant, c’était plus fort que moi, il fallait que je comprenne cette histoire.

J’ai commencé à chercher mais je ne trouvais pas tout ce que je voulais.

Et puis, un soir l’envie de revoir une formation que j’avais suivie et dans l’une des vidéos est donnée la référence d’un livre : 2012 – L’ascension De La Terre Dans La 5e Dimension.

Je le trouve d’occasion sur internet et au moment de la commande, je commence à douter, est-ce vraiment utile ?

Je retire les mains du clavier et je lève les yeux pour déconnecter de l’écran

Mon regard se pose sur le four micro-ondes.

L’horloge indique – je vous le donne en mille – 20:12 .

Je souris et je termine ma commande.

Les réponses que vous ne cherchez pas, sont là

Non, ce n’est pas une invitation à lire ce livre en particulier.

D’ailleurs, je n’y ai pas trouvé toutes les réponses aux questions que j’avais consciemment sur l’ascension.

En revanche, j’ai trouvé dans ce livre des réponses dont j’avais besoin à un tout autre moment (que je vous ai raconté ici).

Entre autres.

En fait, je ne sais pas en détail ce que ce livre m’a apporté exactement.

Mais peu importe.

Ce que j’essaie de vous faire comprendre, c’est que la Vie est beaucoup plus intelligente que nous (de loin 🙂 ).

Elle ne nous apporte pas ce que l’on veut, mais elle nous apporte exactement ce dont on a besoin.

Un message d’espoir, une réponse intellectuelle, une rencontre décisive, une expérience qui répond à nos besoins d’âme !

Sans parfois que l’on ait conscience de nos besoins !

Je pensais que l’herbe allait être plus verte en Nouvelle-Zélande et ça n’a pas été le cas.

En revanche, c’était exactement l’expérience dont j’avais besoin pour avancer dans mon évolution.

Parfois, on ne comprend le sens que bien plus tard et c’est ok.

Parfois, il s’agit d’une étape intermédiaire qui n’a pas de sens rationnel en tant que tel et c’est ok.

Cela fait partie du changement de paradigme.

Arrêtez de vouloir contrôler avec la tête, arrêtez de décider avec le mental.

Laissez-vous guider.

Laissez la Vie vous guider, elle sait bien mieux que vous ce dont vous avez besoin.

C’est ce qu’elle fait naturellement quand le mental veut bien lâcher prise :-).

Autorisez-la à s’exprimer à travers vous (commencez par cette méditation).

C’est la fin d’un monde, celui du mental.

Viens voir enfin l’autre côté de la montagne, Hé Ho,
Viens voir enfin l’autre côté, on va repartir à zéro.

Cela pourrait aider quelqu'un ? Partagez cet article ...

7 commentaires

  1. Bonjour Jean-Philippe !

    Merci beaucoup pour cette chanson, ces paroles et ce message qui tombent à piiiiiiiiiiiiiiiiiic !
    Il se trouve que j’habite en montagne (ha ha ha) et que je viens tout juste d’envoyer aux éditeurs mon second livre intitulé :  » Guidance vers l’abondance, messages des guides  » qui parle évidemment d’un changement de paradigme et d’un nouveau monde !

    Grâce à votre contact et votre travail de traduction et de transmission de ses messages, Neale est une des personnes très inspirante dans mon écriture et ma vie de tous les jours !No

    Profonde gratitude !

    Coralie

  2. Ce que j’aime votre propos et cette chanson prémonitoire. Il me rejoint tellement.
    Merci infiniment. Comme vous, je pense que les réponses nous arrivent quand on en a besoin.

  3. Merci Jean-Philippe pour ce nouveau message, …reboustant !
    Je me rappelais vaguement de cette chanson, euh, cela ne nous rajeunit pas….par contre, étonnant de re-découvrir les paroles, bon, ben…je l’ai écoutée et ai chanté avec, grâce au lien que tu nous as donné, et j’ai passé un bon moment, j’en souris encore…!
    Merci infiniment, tes lettres sont une aide précieuse.

  4. Merci pour ce message qui tombe à pic pour moi, aussi. Merci de me rappeler que la vie sait bien mieux que moi ce dont j’ai besoin ! je suis en train de déprimer, parce que je n’obtient pas ce que je veux .. mais je m’égare sur ce chemin… car , oui, la vie ne nous donne pas ce qu’on veut, mais ce dont on a besoin, même si on en a pas conscience sur le moment.. ouf quel soulagement ! j’arrête de déprimer?. et je remercie l’Univers pour tout ce qu’il y a de bien dans ma vie ..dont les messages de Neal et de Jean Philippe ?

  5. Bonjour JP,
    Alors, je pense que tu n’étais pas le seul ado à écouter cette chanson… On était au moins 2 ?
    Ensuite, je suis bien d’accord avec tes propos… Moi, c’est pendant le confinement, lors d’une soirée chants avec Yan et les enfants que je l’ai ré entendu et j’avoue qu’elle m’a effectivement plus que touchée tant elle prend de plus en plus son sens….
    Belle continuation aux filles et toi et à bientôt.
    Antonella
    Ps: là haut sur la montagne…. C’était un peu le cas lors de votre séjour ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *