La nuit est la plus sombre juste avant l’aube

Je suis triste ce matin.

Triste de voir encore plus de séparation, plus de personnes montrer du doigt d’autres personnes.

Ce n’est pas comme si l’histoire ne nous avait pas montré que plus on divise, plus on sépare, plus on montre du doigt et moins il y a d’amour, de tolérance et d’harmonie.

Mettre les gens dans des cases, leur coller des étiquettes, c’est plus d’opportunités de comparer, de juger, plus de raisons de combattre un ennemi.

Mais l’ennemi ce n’est pas « l’autre », l’ennemie c’est la séparation.

Quand Neale Walsch disait que la spiritualité pouvait être la solution aux problèmes du monde, je ne voyais pas comment.

Maintenant, je commence à voir, en pratique.

Comprendre qui nous sommes, CE QUE nous sommes et notre lien entre nous. Comprendre que nous sommes tous la même chose et en même temps tous différents.

Comprendre que ce que vit l’autre, je le vis aussi, que ce que je fais à l’autre, je le fais à moi-même.

Dans beaucoup de religions, beaucoup de mouvements spirituels, il y a un principe central :

Nous sommes tous reliés.

C’est comme les doigts d’une même main.

Vous imaginez l’index dire au pouce : « hahaha je suis plus grand que toi ! » ?

Ça n’a pas de sens, ils sont différents, ils ont des fonctions différentes mais surtout ils appartiennent à la même main. Mais l’index n’en a probablement pas conscience.

On se dit que ce serait stupide de penser comme ça, parce qu’on SAIT qu’ils font partie de la même chose, le corps.

Alors, si on faisait, nous aussi, êtres humains, partie d’une seule et même chose ?

Si on ne faisait tous qu’Un au final ?

On pourrait se dire que c’est stupide d’agir comme on le fait ces derniers temps (siècles ?).

L’histoire se répète parce que l’on tombe dans ce piège de la séparation.

On n’a pas pris le recul encore suffisamment sur qui nous sommes pour comprendre que les doigts appartiennent à la même main.

Alors, l’expérience de la séparation continuera, tant qu’il y aura du monde pour croire à cela.

Tant qu’il y aura de la peur de l’autre, parce qu’il est différent, en apparence.

Je suis triste ce matin.

Mais si vous suivez ce site, c’est que vous savez aussi que le voyage du héros est ponctué d’obstacles.

Et chaque obstacle a un sens profond, un but spirituel, pour élever le héros, le faire grandir.

Vous l’avez probablement vécu dans votre expérience de vie.

Des moments sombres, le sentiment d’être perdu, d’avoir oublié pourquoi vous êtes là, de lutter contre vous-même et contre l’extérieur en même temps.

Mais la Vie vous a appris aussi à avoir foi en Elle.

Qu’il y a une raison à toute expérience, et que derrière se cache un cadeau : une meilleure version de vous-même.

Et que tant que cette expérience n’est pas transcendée, tant que la raison d’être de cette expérience n’est pas comprise, l’expérience se prolonge, se renforce, s’intensifie.

La Vie nous invite à grandir, pas juste vous ou moi, mais l’humanité.

Car la Vie nous prépare un cadeau : une meilleure version de l’humanité.

Unie.

Bienveillante.

Tolérante.

Pleine d’amour.

Soyez patient. Soyez confiant.

Ignorez les discours de séparation, écoutez ceux qui veulent unir.

Gardez la foi que tout ira bien et écoutez votre cœur.

Même dans les moments les plus sombres, vous y trouverez toujours de la lumière.

Cela pourrait aider quelqu'un ? Partagez cet article ...

15 commentaires

    1. Merci Jean-Philippe pour nous éclairer par ta belle lumière. Merci pour garder le coeur ouvert, pour ton regard qui voit au-delà des apparences, qui nous rappelle que l’important est de sortir de l’état de dualité, de retrouver le sentiment d’unité, le lien.
      Prends soin de toi, tu es précieux

  1. Merci Jean-Philippe pour ce message d’espoir.
    Je partage votre tristesse. Je ressens aussi qu’il y a 2 camps que l’on oppose. Les vaccinés et les non vaccinés.
    Me voir considérée comme une pestiférée parce que je ne veux pas me faire vacciner me trouble beaucoup. Nous n’avons plus le libre choix de soin dans ce pays dont les symboles sont « liberté, égalité, fraternité ».
    Pour la première fois de ma vie, je rentre en résistance vis-à-vis de ce système que je ne peux accepter.
    Ce choix est dicté par mon ressenti de tout ce que l’on entend depuis trop de mois.
    De la peur, du lavage de cerveau.
    Je n’ai aucune confiance en ces vaccins expérimentaux. Les médias ne parlent pas de tous ceux qui souffrent depuis leur seconde injection alors qu’ils étaient en bonne santé avant.
    Alors, je suivrai mon intuition et tant pis pour les restrictions dans ma vie.
    Et qu’on ne me dise pas que je ne pense pas aux autres. Les vaccinés sont protégés (partiellement).
    J’espère que s’ils sont vaccinés, c’est qu’ils croient être protégés.
    Pourquoi, rejettent-ils les autres ?
    Catherine

  2. Partagé le 12 juillet sur FB
    Connectés à l’âme en nous à chaque question « existence ciel » proposée par cette période de nouvel appartheid… Les vaccinés et ceux qui ne le sont pas… Alors que ce qui est en jeu depuis quelques années, c’est de passer de la dualité à l’Unité en nous, à travers les nombreux outils qui nous ont été donnés, il est important d’écouter nos cellules et notre âme afin de choisir en conscience, aller débusquer nos peurs de… Les écouter et les utiliser pour trouver la réponse qui « nous » convient. ne pas tomber dans ce piège de dualité qui s’installe petit à petit. Ne pas laisser ce critère séparer les familles, les amis et respecter les choix de chacun. La terre a besoin de toutes les bonnes volontés pour faire en douceur ce Pas Sage vers un Re nouveau plus juste, plus respectueux de la nature et de l’humain. Nous sommes les voix, les bras et les jambes de la terre… ❤ ❤ ❤

  3. Moi aussi je suis triste ce matin, et je remercie cette possibilité de l’exprimer ici. Les larmes me montent aux yeux depuis ce matin quand je pense à ce qui est nos vies depuis bientôt un an et demi. Et ce n’est pas encore terminé. Je garde la foi et reste persuadée d’être en accord avec moi même en refusant la vaccination, mais il est vrai qu’aujourd’hui je reste sans voix devant la manipulation dont nous sommes l’objet. Je médite depuis ce matin et les larmes coulent en pensant à ce monde qui ne me convient tellement pas. Loin de moi l’idée de me victimiser, c’est juste une fatigue momentanée. Merci.

  4. Un immense merci Jean Philippe et à vous pour ces commentaires qui mettent du baume au coeur. Je sais que mon âme refuse cette vaccination. Je suis prête à tous les sacrifices, même si je dois être emprisonnés pour cela, afin de respecter mes choix. Nous avons le droit d’être differents. Je sais au plus profond de moi que nous allons vers autre chose de tellement plus magnifique, enfin ce nouveau monde tant attendu… que chacun fasse ses choix mais respecte l’autre. Je suis fière d’être ce que je suis et d’être contre tout ce système… et pour moi la bataille est compliquée puisque toute ma famille et amis sont vaccinés et en guerre contre les anti vaxs… courage à tous et soyons solidaires.

  5. Bonjour,
    Je suis infiniment triste aussi. Pourquoi montrer du doigt, créer la séparation ? C’est signe d’intolérance, de manque d’ouverture de cœur et d’esprit, un manque de civilité. Qu’est-ce qui nous donne le droit de cataloguer l’autre, le ranger dans une case, le juger. C’est aussi se faire du mal à soi, par effet boomerang, par effet miroir et parce que nous sommes tous une parcelle d’un tout aussi grand que nous. Nous devons montrer par l’exemple la tolérance, la compassion, la douceur et l’indulgence vis à vis des autres, de leur prise de position, de leur opinion car chacun est à un niveau différent d’évolution et c’est normal. Et pourtant égalité, liberté, fraternité sont sur les frontons de tous nos édifices. Le plus cadeau à nous faire est de les mettre en pratique. 🙏🙏🙏

  6. Bonjour,
    Je suis heureuse d’avoir pu lire ce message de paix et d’amour, cela me fait du bien car ce matin je me suis réveillée dépitée et avec une incompréhension vis à vis de ce qui se passe et avec même de la révolte et de la colère
    Ton message vient m’apaiser et j’en suis très heureuse
    Merci
    Pascale Quéméner

  7. Je me disais ce matin quil y a encore une expérience à vivre. Mais comment la vivre qd on est obligé de suivre le troupeau sinon on ne peut plus travailler ? Comment croire en la liberté d’être qui on est? Je ne sais comment on peut vivre actuellement le choix du coeur?

  8. Merci beaucoup Jean Philippe pour ce message d’espoir en chacun de nous, et tous ensemble.
    Comme beaucoup, j’ai été, tour à tour, ahurie, consternée, en colère et triste, profondément triste. Profondément triste de constater que l’histoire se répète avec un contexte différent dans cette patrie des droits de l’homme, bafoués, piétinés hier soir.
    Et puis j’ai lu votre message, et je me suis dis, hauts les cœurs. Unissons-nous pour la liberté, pour la Lumière, pour la Joie, pour traverser ensemble ce défi que l’humanité entière traverse.
    Oui gardons la Foi.

  9. Tenir bon, ne pas céder au chantage, écouter son intuition. Et s’il le faut, attendre le vaccin classique de Sanofi ..
    Merci Jean Philippe pour votre générosité et sagesse.

  10. Aujourd’hui, j’ai ressenti cette même tristesse, j’ai discuté avec ma fille ce matin, qui était accablée par ces annonces. Nous sommes maîtres de nos pensées et plus que jamais aujourd’hui, j’ai pris conscience de l’importance d’orienter nos pensées vers ce que nous voulons et de stopper d’alimenter en énergie ce que nous voulons voir disparaitre. Je resterai droite dans mes bottes et respecterai chaque décision des personnes qui m’entourent ou que je croiserai et je n’émettrai aucun jugement, je ne ferai acte d’aucune violence qu’elle soit verbale ou seulement en pensée. je vais prier pour que cette situation cesse au plus vite et que nous retrouvions nos libertés et le respect qui nous est dû. Merci Jean-Philippe pour votre message

  11. Merci merci pour ce message d’espoir et de sagesse! Ça fait du bien au cœur de savoir qu’on partage avec d’autres, qu’il soit un, dix, vingts, cents, les mêmes émotions les mêmes pensées. Je ne me trompe pas, je ne suis pas fou, je regarde depuis le balcon ce qui se passe et je n’ai pas peur.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *