Le mental, stop ou encore ?

mental encore des pensées

Retour chez ma coiffeuse ce matin.

Certains se demandaient ce qu’il s’était passé après notre discussion de la dernière fois, voici la suite :-).

Je l’ai revue à plusieurs reprises mais elle n’était jamais trop revenue sur le sujet jusqu’à ce matin.

Et je ne voulais pas revenir dessus si ça ne venait pas d’elle.

Et puis ce matin, elle me reparle des soins énergétiques qu’elle fait, comme quoi elle va se faire « engueuler » par la personne qui lui donne parce qu’elle n’a pas fait ses « devoirs ».

Je lui demande : « quoi comme « devoirs » ? »

Elle me répond de prendre soin d’elle, de s’intéresser aux huiles essentielles, …

Elle me glisse dans la conversation qu’elle a traversé une crise personnelle en début d’année.

Je comprends mieux pourquoi elle n’est pas revenue sur le sujet entre temps.

Je la sens hésiter à rentrer dans les détails, elle commence des phrases, s’interrompt, … Je soupçonne une séparation.

Ce qui me conforte dans la sensation que j’avais eue la première fois, qu’elle est en plein réveil.

D’autant que sa présence et son énergie sont bien là et positives, malgré cette crise.

Je lui dis que les crises sont souvent des opportunités de changer, d’évoluer et que c’est parfois seulement plusieurs années plus tard que l’on comprend l’intérêt de la crise dans son parcours de vie.

Elle le comprend intellectuellement mais je sens que ce n’est pas ressenti comme ça encore.

Elle me parle de ses pensées, comme quoi ça cogite dans sa tête, tout le temps, et que ça l’exaspère, parce que du coup elle n’arrive pas à prendre de décision.

Je sens que pour elle, il ne peut pas en être autrement, c’est sa normalité.

Ce qui arrive quand on n’a jamais trop fait l’expérience du calme intérieur.

Je lui demande : « Comment faire alors ?« 

Je me doute qu’elle n’a pas la réponse mais c’est juste pour ouvrir une porte dans son mental, qu’il est peut-être possible de faire autrement :-).

Je lui demande si elle a déjà essayé la méditation.

Elle s’arrête et me regarde : « Non. »

Il y a un mélange de doute et de surprise sur son visage, comme si je lui proposais une solution inattendue voire un peu fantaisiste.

Je trouvais ma suggestion plutôt banale mais vraisemblablement ça l’interpelle.

Je la vois cogiter quand je me lève pour aller régler.

Les prochains clients sont déjà là.

Je lui suggère d’essayer une méditation guidée sur youtube et de voir comment elle se sent.

Elle me dit qu’elle va essayer …

Si chez ça cogite chez vous aussi, je vous explique comment faire taire votre mental !

Cela pourrait aider quelqu'un ? Partagez cet article ...

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *