Lâchez prise avec l’argent … et le reste

Il y a plusieurs années, j’étais tombé sur un article de Steve Pavlina qui proposait de jouer à manifester de l’argent.

Il racontait comment il se promenait dans la rue avec sa fille et ramassait des pièces de monnaie qu’il trouvait parterre.

Il y a plusieurs années, j’étais tombé sur un article de Steve Pavlina qui proposait de jouer à manifester de l’argent.

Il racontait comment il se promenait dans la rue avec sa fille et ramassait des pièces de monnaie qu’il trouvait parterre.

Là, où pendant des années, certaines personnes n’en ramassent pas une seule, lui en l’espace d’une soirée à déambuler dans les roues pouvait en ramasser une petite dizaine !

J’avais essayé à l’époque quand j’étais en Nouvelle-Zélande et effectivement cela marchait plutôt bien !

Et cet été je suis retombé sur cette idée, j’ai donc décidé de retenter l’expérience.

Ni une, ni deux, en quelques jours, je ramasse des pièces de 1 ou 2 centimes par ci par là.

1 ou 2 centimes, ça ne va pas changer la face du monde …

Sauf que, c’est comme une opportunité que la vie vous propose.

Dire oui à cette opportunité, c’est dire oui à la vie et ce qu’elle a à vous proposer dans toute son abondance.

Quand je passe des bons moments remplis d’amour et de complicité, j’exprime de la gratitude et j’envoie ainsi un message à la vie : oui ! « ça », j’en veux plusss !

Donc ne pas ramasser la pièce, c’est finalement, refuser cette abondance que la vie vous propose !

Et ça continue encore et encore

Alors forcément, fort de mon « succès », je continue l’expérience et je ramasse une ou deux pièces par jour, à la grande surprise des personnes avec qui je marche …

Je prends ça comme un jeu, mon portefeuille commence à se remplir de petites pièces en tout genre et s’alourdit de jour en jour parce que je ne les utilise pas (y’aurait-il quelque chose à travailler Jean-Philippe ? 😉 ).

Et puis l’expérience se transforme tout doucement en jeu, puis en jeu presque addictif au point que je marche le nez vers le bas, scrutant chaque parcelle de trottoir et de route que je parcours.

Je suis passé d’un état d’esprit où je suis ouvert à l’opportunité et détaché à un état d’esprit où je cherche activement l’opportunité et je suis attaché au résultat.

Mais je ne m’en rends pas tout à fait compte.

La vie me rappelle les règles

Mon attention est attirée par tout ce qui est rond et/ou qui brille parterre.

Capsules, petits disques métalliques, chewing-gums écrasés, …

Mon cerveau est désormais câblé là-dessus de manière obsessionnelle et j’en oublie complètement ce qu’il se passe à côté.

Et je n’en trouve plus.

La frustration monte, je cherche avec encore plus d’ardeur, en me demandant pourquoi avant ça marchait aussi bien et maintenant ça ne marche plus !

Et là, hop, j’en vois une en traversant la route !

Ni une ni deux, je saute dessus !

Sauf que …

La pièce est bloquée dans le goudron !

Je ne m’attarde pas dessus.

Je suis à la fois heureux d’en avoir trouvée une et déçu de ne pas avoir pu la récupérer.

Je me dis que ce n’est pas de chance et je continue.

Quelques heures plus tard, une autre pièce !

Ça y est ! la roue tourne !

Mais bloquée elle aussi dans le goudron !

Mince !

Quelques instants plus tard, re-belote !

Je prends alors un moment pour me demander ce que ça veut dire …

La vie est un miroir

Je me demande ce que la vie essaie de me montrer à travers ces expériences.

Si mon extérieur est un miroir de mon intérieur, qu’est-ce que cela signifie ?

Et la réponse vient rapidement.

Les pièces que je trouve sont « accrochées » dans le sol parce que je suis trop attaché à en trouver.

Je suis attaché au résultat de trouver des pièces au lieu de rester ouvert aux opportunités et de lâcher prise.

En faisant ainsi, je bloque le processus.

Je respire un coup et je repose l’intention de considérer cela comme un jeu.

Si je trouve une pièce, c’est bien, sinon … c’est bien aussi :-).

Et croyez-le ou pas, j’ai commencé à retrouver des pièces ensuite !

Des pièces que je pouvais ramasser bien entendu :-).

Dans les semaines qui ont suivi, j’ai lâché prise encore plus … en fait, j’étais passé à autre chose.

Comme si j’avais compris la leçon.

Et j’ai malgré tout continué à trouver des pièces, même des pièces de 5 centimes.

Et hier, je ramassais deux pièces de 10 centimes dans l’après-midi.

En résumé pour faire l’exercice

Les pièces de monnaie sont un exemple, ce n’est qu’un prétexte et une illustration classique de l’abondance mais en fin de compte, cela fonctionne pour tout : plus de joie, plus d’amour, plus de rencontres, plus d’opportunités, …

Observez activement ce que vous voulez amplifier.

Voici un récapitulatif pour que vous puissiez reproduire l’exercice chez vous :

  1. Posez l’intention de trouver ce que vous voulez (pièces, sentiment d’amour, moments de joie, …)
  2. Ouvrez-vous à l’opportunité en lâchant prise avec le résultat (peu importe si ça marche ou ça ne marche pas)
  3. Exprimez votre gratitude et renforcez les résultats que vous voulez (« oui j’en veux plus ! »)

Regardez ce que la vie vous apporte.

Et partagez vos expériences dans les commentaires !

Cela pourrait aider quelqu'un ? Partagez cet article ...

8 commentaires

  1. Super Philippe. Ce post m’ a ramené à mon enfance, à Abidjan, quand on avait besoin d’argent pour aller au cinéma. Pour se faire un peu d’argent, on allait ramasser des objets usagés en aluminium qu’on revendait au forgeron du coin qui les transformait en marmite. En famille, à cause de la pauvreté, c’était quasi impossible d’avoir à l’époque 30 francs ( 1 FF = 100 FCFA , cela ferait aujourd’hui, sauf erreur, cinq centimes en euros) . Alors, il nous fallait aller chercher le prix du ticket. J’ai remarqué que toutes les fois où mes amis et moi nous décidions à aller chercher des objets en aluminium, on peinait à les trouver, et on passait tout notre journée de jeudi bredouille. Et lorsque découragé, on renonçait à notre séance de cinéma malgré nous, pour aller faire une partie de foot, en rentrant tout épuisé à la maison, on tombait sur des flacons de désodorisant ou autres ustensiles de cuisine en aluminium, sans vraiment les chercher. Quand j’ai fait attention à cette bizarrerie, je pensais à collecter de l’aluminium mais sans vraiment en faire ma préoccupation. C’est peut-être ce que tu appelles « Posez l’intention de trouver ce que vous voulez (pièces, sentiment d’amour, moments de joie, …) ». Je ne m’inquiétais pas de savoir si j’en trouverais ou pas. Et pourtant, je tombais toujours sur des objets sans le vouloir, que je gardais pour les revendre dès qu’un bon film était affiché au programme. Je voulais toujours plus d’aluminium pour ne pas rater mes films préférés et j’avais toujours des objets en stock sans vraiment faire trop d’efforts pour les avoir. Et les autres m’appelait le chanceux.

  2. Bonjour Jean-Philippe
    Merci pour ta présence sur le web, chaque jour, je me ravis de te lire cela m’a permis de progresser et de me tourner vers Dieu notre Seigneur.
    À propos des pièces jaunes que l’on trouve sur le chemin, je les apporte en mi-janvier à la poste pour l’opération pièces jaunes, ce qui permet aux parents de rester jour et nuit avec son enfant hospitalisé , cela me met en joie.
    https://www.fondationhopitaux.fr/pieces-jaunes/

    Merci d’être avec nous

  3. Merci Jean-Philippe ! Hier je lisais un livre de Wayne Dyer (Il faut le croire pour le voir) qui parlait du lâcher prise. Après la lecture de cette section, j’étais plutôt confuse, car au début du livre il nous dit de focuser sur ce qu’on veut attirer dans notre vie. Plus on y met de l’ampleur plus on envoit la bonne vibration et de l’autre côté il nous parle de lâcher prise. Peut-être c’est la façon dont c’était écrit dans le livre qui m’a confuse ! Néanmoins, ce matin, comme par magie, j’ai ton courriel dans ma boite. (Je ne me souviens pas la dernière fois que j’ai vu un de tes courriels ). J’ai souris en me disant que c’était un signe. Suite à la lecture de ce que tu as écrit dans ce post, j’ai vite compris le message et je t’en remercie, car c’est maintenant clair dans ma tête. J’ai eu une émotion et beaucoup de gratitude. Lorsque nous sommes alerte de tout ce qui se passe autour de nous, c’est ainsi que nous pouvons enfin voir ces signes de la vie. Merci et namasté !!

  4. Bonsoir Jean Philippe,
    Ton article me fais penser à ce qui m’est arrivé aussi : je me suis garé sur une place de parking et impossible , après avoir payé 3 euros d’avoir le papier pour mettre à l’intérieur de mon pare brise. J’ai dû quitter cette place et cherché un parking non payant, un peu frustrée d’avoir payer pour rien. Je vais à mon rendez vous et en sortant quelque chose briller au sol, 2 pièces d’1 euros dont j’ai remercié l’Univers avec beaucoup de gratitude. J’ai aussi remarqué suivant ce que je demande je le reçois. j’aime les vêtements en soie, j’en ai reçu de mes amies sans ne rien leur avoir dit ; suivant ce que j’ai envie, je le reçois en temps voulu, sans jamais n’oubliez de remercier. Il faut juste un peu de patience. Merci….MERCI….

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *